Carpe Diem

Pas le temps...

IMG_2451 Pas le temps d'écrire...la maison est pleine !

Posté par courzac à 23:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Petits billet de juillet-suite

 Résultat de recherche d'images pour "clafoutis aux tomates cerises livre"Le 16

La coupe du monde nous a encore occupés aujourd’hui. La température commence à baisser un peu avec quelques gouttes de pluie, ouf ! Ce qui m’a le plus amusée, depuis une dizaine de jours, ce sont les dessins humoristiques de Chaunu dans le journal et aujourd’hui l’aménagement provisoire de noms de certaines stations de métro : il fallait y penser…j’ai apprécié également l’analyse politique de Valérie Saint-Cricq  (je ne garantis pas l’orthographe). Comme je lis ou fais des mots croisés en regardant laTV, j’ai terminé le livre prêté par Joëlle : « Le clafoutis aux tomates cerises » de Véronique de Bure (collection : j’ai lu). Beaucoup aimé d’autant que je me reconnais plus qu’un peu dans ce journal d’une vieille dame de 90 ans qui ne manque pas d’humour.

Le 17

Comme l’écrit aujourd’hui dans son éditorial le journaliste et écrivain Jean-François Bouthors : « C’est une victoire républicaine » « la liesse…mot magnifique. Non seulement dit la joie, du latin Laetitia qu’il ramasse pour mieux exploser, mais évoque aussi, à l’oreille, le lien et donc la communion. Un peuple uni pour une célébration heureuse…La France, fille ainée de la laïcité, qui frémit à l’idée qu’une religion pourrait lui dicter sa foi, trouvait hier une expression rare de sa « religion civile ». Celle dont toute démocratie a besoin pour résister aux démons des passions tristes qui la menacent. Une religion civile qui n’a, ni grand prêtre, ni clergé qui assèneraient leur dogme et leur vision du monde. Mais qui se formule clairement, quand Didier Deschamps et ses joueurs célèbrent finalement « la République »….Il n’est pas interdit de penser que cette victoire  « républicaine » est aussi celle du vrai « coeur » de l’Europe ». Si le sport est bien pour certains, non seulement une religion républicaine, une vraie foi en l’humanité, alors réjouissons-nous car tous les chemins mènent à Dieu. Alléluia !  Je covoiture encore ce soir avec Stéphane, pour aller à L’Arche. Résultat de recherche d'images pour "orchidée"Le 18

Le cop gaulois caractérise bien les français et je relis toujours avec plaisir la bande dessinée de Goscinny et Uderzo sur ce sujet. Je ne peux non plus oublier le sketch de Coluche, avec l’accent belge, qui se termine par : « le cop est le seul oiseau qui chante les pieds dans la m…. » L’humour est un signe certain de bonne santé mentale et  résilience, ouah ! Nous avons reçu ce midi nos amis Lucien et Marie-Anne : ils nous ont offert une magnifique orchidée, et deux truites péchées par Lucien, la veille. Nous nous reverrons après les vacances, qui sont assez chargées pour eux. Rendez-vous raté avec les « Benodet » qui viennent rechercher leur voiture réparée.

Le 19

Passage de Dédé pour les légumes bio. Il passera la semaine prochaine pour la pelouse qui se transforme en foin ; puis venue de Joëlle. La température devient plus clémente, mais je ne me hasarde guère au jardin sauf pour de courtes visites et chapeautée de paille. Nous passons le plus clair de notre temps dans nos fauteuils devant la télé (tour de France), fenêtres ouvertes et volets fermés : on se croirait en pays méditerranéens ! Garde au presbytère : demain, c’est l’enterrement de la maman de la maman d’une copine d’école de Sébastien.

Le 20

Morlaix, petite ville d’origine de ma famille maternelle, fût longtemps une belle endormie après la fermeture de la « Manu » : usine de tabac. Sous l’impulsion de son nouveau maire, une femme, elle devient très vivante. Les jeunes s’y installent avec des idées dans l’air du temps : épicerie circuit court et en vrac….l’écologie devient une dynamique. La réduction des déchets est maintenant une priorité, comme pour Brest et son agglomération, Formidable !  Le glas pour les obsèques d’Hélène sonne (…) ma prière s’élève vers le Seigneur pour elle et sa famille. C’est pour cela que j’aime les cloches : elles disent la vie de la communauté et nous permettent de nous y associer par le cœur, la pensée et la prière.

Le 21

Le ciel nous a gratifiés aujourd’hui de plusieurs ondées, qui font du bien aux plantes : les hortensias commençaient à faner sur pied. Les pommes de terre vont pouvoir grossir un peu. Notre voisin est revenu de son trek en Italie. Je me faisais du souci pour les chats et les poules au sujet de l’eau par ces grosses chaleurs. Le châtaignier, que je garde pour David, prend de belles proportions. Tous les après-midi, pour le goûter, nous dégustons une glace devant le tour de France ; pouvoir prendre le temps de vivre à son rythme est un art que permet la retraite. Il faut bien que l’âge ait quelques avantages !

Le 22

En flânant sur L’agora de stand en stand, dont le thème d’exposition était : « Autour de la création artistique : Tissage, couture », j’ai remarqué deux étals intéressants : des tableaux à l’aiguille brodés en laine. L’artiste, landernéenne, a fait aussi des bannières qu’elle m’a montrées sur son book. Puis je me suis attardée devant celui de Corinne le Guern, de Plougastel  qui fait des bijoux selon la technique du moyen âge d’incrustation de pierres semi ou précieuses sur les vêtements, dont j’ignorais tout. C’est superbe ! Résultat de recherche d'images pour "salade de fruits maison" Le 23

Comme Michel ne mange pas assez de fruits à mon goût, je fais des salades de fruits qu’il savoure plus volontiers. Cela permet aussi d’utiliser les quelques fraises, la demi-pomme et la banane restante. Nous n’avons jamais savouré autant de glace que cette année. Ce matin tout le bourg s’est retrouvé en panne d’électricité. Notre voisin a dû partir travailler sans avoir pris son café, mais rassuré de savoir qu’il n’était pas le seul le bec dans l’eau ; moi aussi d’ailleurs !  La lumière est revenue dans la matinée ???

Le 24

Je reproche aux nouveaux polars d’étaler trop de morts. Chez Agatha Christie, un meurtre suffisait pour une enquête fouillée ; c’était moins macabre. Elle n’était pas dans le sensationnel, car l’intrigue seule la motivait. C’était plus fin, plus subtil. Tout semble devenir excessif dans notre société. Sauf, peut-être, la lutte contre le gaspillage : l’éclairage du rond-point est passé aux leds : j’ai perdu le tableau vespéral qui ressemblait, la nuit tombée, à un Vincent Van Gogh ; mais la planète se portera mieux. Les lumières perturbent les animaux, en particulier les oiseaux qui en perdent leur fécondité. Décidément, le trop est vraiment l’ennemi du bien dans tous les domaines.

Le 25

Le groupe de prière ne s’arrête jamais, même pendant les vacances. Il y a toujours des participants même s’ils sont moins nombreux et ce qui s’y passe est toujours aussi intense. Sortir e soir par cette chaleur est déjà une bénédiction ! Alléluia !

Le 26

Les rues sont vides et je ne reçois personne pendant ma garde au presbytère. Chacun reste à l’abri de la chaleur…nous accueillons David, qui devait tondre ce qui reste de pelouse, pour déjeuner. Mais il a des problèmes et repousse son intervention à une date ultérieure. Résultat de recherche d'images pour "pieds de pommes de terre" Le 27

Que faire sinon rester à l’ombre en regardant les jolis paysages du tour de France. J’aime les commentaires de Franck Ferrand, dits d’une voix sereine qui nous changent agréablement des vociférations des journalistes sportifs. J’ai commencé ma récolte de pommes de terre : j’ai tiré deux pieds qui suffisent largement pour les jours qui viennent. Enfin, quelques ondées sont les bienvenues.

Le 28

La pluie a un peu rafraichi l’atmosphère. La nuit a été plus apaisante ; hélas nous n’avons pas pu voir l’éclipse de lune, en temps voulu, à cause des nuages ; mais elle était très lumineuse ce matin vers cinq heures. De jolis nuages blancs se promènent dans le ciel depuis le lever du jour.

Le 29

Bon petit coup de vent qui a fait annuler l’exposition des peintres sur l’agora : il n’y a pas un chat ce dimanche en ville, sinon de manière furtive. Le défilé des fêtes de Cornouaille est compromis à Quimper. Nous regardons la finale du tour de France sur les Champs Elysées  après le déjeuner avec Sébastien. Les parisiens ont annulé leur sortie qui se transforme en bricolage dans la chambre d’Alexandre. Ce qui est fait n’est plus à faire, comme diraient mes grands-parents.

Le 30

Nous ne sommes pas à l’abri d’ondées, mais ne nous en plaignons pas. Notre brodeuse en chef se trouvait à Quimper pour l’élection de la Reine de Cornouaille : la reine de la fête des bruyères du cercle de Beuzec Cap Sizun, en costume de mariée « Penn-sardin » pour rendre hommage à son arrière grand-tante. Le haut et la jupe sont d’époque 1922, la coiffe est prêtée par le cercle de Beuzec et elle a elle-même brodé un nouveau tablier. Le thème de son mémoire : les migrations bretonnes en Aquitaine en 1921 : elle a raconté l’histoire de son arrière grand-tante partit en aquitaine car les terres agricoles manquaient. Elle voulait créer un lien entre son mémoire et son costume : cela lui a réussi. Notre nouvelle reine est étudiante en droit à Brest.

Le 31

Fête de St Ignace de Loyola : dernière messe à L’arche avant les vacances des accueillis. Reprise fin août.

Quant à notre brodeuse « historique » Anne-Marie Soubigou, cela fait 60 ans qu’elle s’y rend chaque année, où elle a présenté, au Chapeau Rouge, les particularités de notre costume. Dans sa famille il y a eu : « deux reines, trois premières demoiselles d’honneur, mentionne-t-elle, une cousine en 1961,une nièce en 1978,ma fille a été première demoiselle d’honneur en 1987 et ma petite fille, Diane, a été élue reine en 2012. Peu de famille peuvent dire la même chose.» C’est Anne Marie qui a fait le costume bleu que nous avons offert à Papa pour ses quatre-vingt ans en remplacement de son costume violet complètement passé au soleil. Merci Anne-Marie pour ton travail patrimonial. Faute de savoir comment les entretenir, j’ai cédé tous les costumes familiaux au brodeur Paul Balbous (cousin de Simone Marie épouse de Claude, le cousin de Papa : bref, tout cela est de la cousinade à la bretonne) qui les bichonne. Quand je vois des costumes en vente chez notre antiquaire, je suis un peu triste à la pensée de ces richesses qui peuvent partir très loin, sans assurance d’être bien conservées. Il faut voir l’humilité de ses incompétences.

Résultat de recherche d'images pour "costume de plougastel homme"

Posté par courzac à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Les petits billets de Joëlle de juillet

 Résultat de recherche d'images pour "croix en ceramique"Le 1° Juillet

Covoiturage pour nous rendre à la messe à Guipavas dès 9h30 pour une ultime répétition avec les autres églises. La musique est assurée par un groupe de jeunes et Mark à l’orgue. Les nouveaux appelés reçoivent leurs lettres de mission à la fin de l’office. Ceux qui ont annoncé leur désir de retraite reçoivent une croix en céramique, pour les remercier de leur travail au sein de la communauté. Jean, Maryvonne et moi partons rapidement, sans participer au pot final, qui risque de se prolonger, afin de rejoindre au vite nos conjoints. L’orage éclate en milieu d’après-midi en commençant doucement, ce qui évite un ruissellement intempestif, ravageur pour les sols pentus. Mes pommes de terre doivent être heureuses de cette ondée ainsi que les fleurs ! Aristo ne fait pas le fier quand l’orage gronde…Il vient quémander des caresses qui le rassurent.

Le 2

Réveil en fanfare de roulements de tonnerre aux aurores ; suit un très gros orage !...qui finit par se calmer avant d’envahir les sous-sols. Ouf !...

Le 3

La chaleur est tombée de quelques degrés et la température est tout à fait supportable maintenant. Je lis…un passe-temps que j’apprécie beaucoup et qui entretient mon étonnement devant la production de polar écrits par des auteurs en Bretagne, qui par ailleurs exercent souvent un autre métier. Je trie les photos des albums pour en extraire quelques-unes pour la cousinade.

Le 4

Ciel couvert que nous apprécions pour une fois…La haie d’hortensias est superbe grâce aux dernières ondées. Je suis un peu triste de constater combien la parole de St Jean-Paul II « N’ayez pas peur » est peu mise en pratique. Contrairement aux britanniques habitués, grâce à leur empire colonial, au brassage de cultures, les français restent englués dans la peur des autres, me semble-t-il, érigée en système d’état par Louis XIV, enfant traumatisé par sa fuite du Louvre pour St Germain en Laye, en pleine nuit, avec sa mère, son frère et Mazarin, lors du soulèvement de la noblesse. Il s’en souviendra toute sa vie et centralisera tout pour éviter une récidive. Ce système centralisateur perdure. Heureusement à Monteneuf, 773 habitants, près de Guer, on résiste avec le maire en tête, en faisant des chantiers participatifs avec des migrants de la corne de l’Afrique, en donnant des cours de français, etc…pour les intégrer à la population. L’édile va d’ailleurs contacter ses condisciples voisins, pour les inciter à faire de même. Bravo ! Il n’y a pas plus d’émigrés qu’avant mais maintenant ils viennent surtout d’Afrique et non plus d’Europe comme les russes blancs, les italiens , les polonais, les espagnols et les portugais, sans compter les arméniens…..et les autres. Résultat de recherche d'images pour "tritordeum" Le 5

Le tritordeum, voilà une céréale que je ne connaissais pas : c’est un croisement entre de l’orge sauvage ( l’hordeum chilense originaire du Chili)  et du blé dur (triticum durum). Cette nouvelle céréale commence à s’implanter en Bretagne et se cultive en bio sans problème, elle est précoce et résiste bien à la chaleur. Elle contient un gluten plus digeste et surtout dix fois plus de lutéine que le blé (un acide aminé essentiel bénéfique pour la santé des yeux). Des essais de culture ont lieu à Cancale en bio. Le seul inconvénient : il est moins productif que le blé : 3 à 5 tonnes contre 8 à10. Le tritordeum s’adapte très bien sur des terres légères et acides. Merci aux espagnols qui l’ont mise au point après 30 ans de recherche.

Le 6

Nous avons RV avec notre nouveau voisin d’en face pour aller admirer la progéniture de sa petite chatte : 2 rouzig, 2 tricolore, mais les couleurs sont fondues, et un gris. Le papa est tout noir. Cinq petits tellement « moutig » ( prononcer moutic)que nous en adopterions bien un autre, mais Aristo risque d’être jaloux ! Michel a été séduit par la mère qui lui a fait des amitiés ; bref, il est tombé en amour pour les chats !! La mère est toute petite comparée à Aristo qui est particulièrement long d’après le vétérinaire. Michel a été ému par le petit chat recueilli par Rémi, vu sur facebook. C’est vrai qu’il est craquant avec ses petits yeux implorants ! Nous avons pu admirer aussi le nouveau poulailler, fait maison pour satisfaire les vœux du plus jeune des garçons, amoureux des animaux, qui abrite trois superbes poules : une blanche Sussex, une rousse Rhode Island peut-être, et une grise de race inconnue. J’avais apporté un petit sac de pain dur qui a été apprécié par ces jolis volatiles.

Le 7

Plein soleil pour cette fin de semaine : la machine à laver va tourner…Un petit garçon de 9 ans a écrit à son maire. Il aime les animaux et se fait du souci pour les oiseaux qu’il connait très bien. Maël est une vraie encyclopédie selon ses camarades de classe. « Je viens d’apprendre que les oiseaux des champs vont disparaitre d’ici cinq à dix ans. Je vous propose donc de les aider… » C’est une très belle lettre, réagit Yannig Simon. « Son message est bousculant, engageant. On ne peut pas l’ignorer » Il salue « la démarche courageuse d’un enfant de 9 ans » Un courrier sera donc diffusé par la mairie avec des propositions actions concrètes à mener avec les élèves des écoles et les habitants de Plougerneau.  Déjà bien motivé par Maël, ses amis sont passés à l’action : fabrication de nichoirs ;  l’un des enfants a même caché les produits phytosanitaires de son papi qui en mettait toujours sur ses salades…Na !Résultat de recherche d'images pour "salaun le foll" Le 8

Dimanche : C’est la messe des adieux pour  les départs, suite aux nouvelles nominations…..Alors un peu d’histoire pour éviter à la nostalgie de s’installer. Celle de Salaün ar Foll dont la statue va être érigée dans la vallée des Saints. 

 « Ce dernier, simple d’esprit, vivait au XIV° siècle, pendant la guerre de succession de Bretagne. Cet épisode de la guerre de cent ans oppose deux prétendants au titre de Duc : Jean de Montfort, soutenu par l’Angleterre, et Charles de Blois par la France. La Bretagne est à feu et à sang quand le miracle de Salaün arrive à point nommé. Celui-ci, orphelin, vit dans un arbre, près d’une fontaine. La plupart du temps, il se balance aux branches en ressassant « Ave Maria, Ave Maria….. » Chaque matin il prend le chemin de Lesneven, où il va entendre la messe. Il mendie ensuite son pain dans les rues en répétant toujours « Ave Maria ! »,  et la population le nourrit volontiers. Son repas assuré, il repart dans sa forêt, qui prendra après sa mort le nom de Folgoët ( du breton fol : fou, et coat : bois). Si le pain est trop dur, il le trempe dans la fontaine. Puis regrimpe dans son arbre. S’il fait trop froid, il se déshabille et se plonge dans l’eau de la fontaine. Ainsi vécut Salaün ar Foll, jusqu’au 1° septembre1358. Si l’histoire en était restée là, il n’y aurait jamais eu de Basilique construite en son honneur, ni de grand pardon, encore moins de statue dans la vallée des Saints.

Le 9

Suite : Mais il se produit une chose étrange : quelques temps après sa mort, passant devant le petit tertre qui marque sa tombe, quelqu’un voit une fleur qui a poussée : un lys. Alors que la fleur s’épanouit, on découvre avec stupeur sur ses feuilles une inscription en lettres d’or : « Ave Maria ». C’est un choc. La foule se presse pour voir la fleur miraculeuse. Les hautes instances sont alertées. On décide de fouiller le sol, pour voir d’où provient la fleur. On se rend compte alors qu’elle prend racine dans la bouche même de Salaün ar Foll. Alors que cet évènement bouleverse la Bretagne, le 29 septembre 1364, la bataille d’Auray met fin à la guerre de succession. Le pieux Charles de Blois, soutenu par le roi de France, est tué. C’est le parti anglais qui l’emporte, en la personne de Jean IV de Montfort. Mais il est l’allié des anglais, qui sont contestés en Bretagne. Fin politique, Le nouveau duc décide d’exploiter le miracle de Salaün pour s’attacher la Bretagne. Quatre mois après sa victoire, en janvier1365, il arrive à Lesneven, s’incline sur la tombe de Salaün, et pose la première pierre de la basilique du Folgoët. Mais il faut croire que les bretons sont moins naïfs qu’il n’y parait. Quelques années plus tard, ils chasseront l’ambitieux Jean de Montfort ; pour ne garder, durant tous ces siècles, que la légende du pauvre Salaün et la basilique majeure. »  Ecrit par Jean-Luc Cochennec.

Le 10

Messe à l’Arche avec Stéphane en co-voiturage : je me fais promener en voiture électrique. Super agréable !

Le 11

En lisant le blog de véronique ce matin, je pense à Pol-Aurélien et Chantal. Ils quittent notre communauté villageoise au bout de huit ans, nommés à Paris, les larmes au bord des cils. Ils se sont investis au début dans le chœur avant la naissance d’Etienne, dans la catéchèse, le scoutisme…..Chantal, qui est belge, me disait qu’ils n’ont jamais trouvé jusqu’à présent de communauté aussi vivante et fraternelle. C’est pour cela qu’ils ont mis leur maison en vente, sinon ils garderaient un fil à la patte et ne seraient pas tenu de reconstruire ailleurs : c’est un arrachement nécessaire ! « Vient prendre dans le jardin tout ce que tu veux pour le fleurissement de l’église….» Je me case le nez devant la porte close de la médiathèque car les horaires ont changé pour l’été. Mais comme j’ai marché…tout va bien !

Le 12

Que penseraient certains en me voyant dans mon fauteuil, qui prédispose à la sieste avec sa position allongée, devant le tour de France cycliste. Pour parler vrai, ceci est plus pour me reposer de la chaleur et voir les paysages bretons. « Honni soit qui mal y pense » Car je ne suis pas vraiment chauvine, mais vue du ciel, la Bretagne est très jolie !

La scierie Marcadé est un coup de cœur de « Produit en Bretagne », de « Ouest-France »  et aussi de moi !  Cédric Mercadé, actuel patron, est la troisième génération  de cette petite entreprise familiale située à Evriguet, un petit village morbihannais en pleine campagne. En 2012 ses parents ont beaucoup investi pour moderniser la scierie et finalement le fils a repris l’affaire. Gage de proximité, l’entrée dans le réseau « Produit en Bretagne ». Le bois, le personnel, les transporteurs, « tout est breton » dans la mesure du possible. L’établissement produit des palettes et des palox, ces grandes caisses utilisées pour le stockage des fruits et légumes, plus des emballages sur mesure. Les déchets : écorces, sciure et plaquettes sont valorisées et participent à la viabilité de l’entreprise, qui tourne avec une vingtaine de salariés. N’est-elle pas belle la vie en Bretagne ?...Ce soir je garde le presbytère où je ne vois personne. J’en profite pour plier des feuilles et faire les mots croisés du « pèlerin ».Résultat de recherche d'images pour "image de saint joel"Le 13

C’est aujourd’hui ma fête, au sens propre du terme. Je partage ce jour avec la St Henri. Le père d’un copain d’école des enfants vient de décéder brutalement devant la demie finale de foot à la télé en disant : « On a gagné ! » et il s’est affaissé. Trop d’émotion peut-être pour cet homme de 81 ans. Ses obsèques ont lieu ce jour de sa fête ! J’aime beaucoup ce monsieur qui avait un si joli sourire, ainsi que son épouse si chaleureuse, dont nous avons soignée la famille. Est-ce un signe de la joie du ciel pour son arrivée dans la communion des saints ?? J’ose le croire. Passage éclair à la médiathèque, puis à l’église.

Le 14

Comme tous les ans, je regarde le défilé sur les Champs Elysées. Dès 14h, je suis à l’église avec mes collègues pour fleurir les lieux. Comme la famille des obsèques de jeudi nous a laissé toutes les compositions apportées, nous disposons de 14 éléments de décoration à répartir le plus artistiquement possible.  L’agencement des fleurs et le ménage, nous ont pris une heure.

Le 15

Comme à l’accoutumée, je passe par la boulangerie avant la messe. Au passage sur l’Agora, J’admire les étals de l’école de broderie où sont exposés les travaux de Suzette et Anne-Marie, les expertes et professeurs de broderie de la commune. Le thème de ce dimanche étant : « Autour du costume de Plougastel » Elles ne délivrent leur enseignement qu’aux cousettes qui veulent faire un costume, ce qui n’est pas mon cas. J’ai repéré malgré tout, plusieurs interprétations de la roue d’éternité et de l’arbre de vie. J’aurai dû apporter mon téléphone portable pour prendre des photos, Zut !...Au stand du musée du patrimoine, j’ai appris ceci : il y avait d’exposé un petit béguin et un châle d’enfant en tissu noir bordé de bleu roi : il s’agit d’une partie de vêtement de deuil pour petit enfant. La préposée de garde, nous raconte qu’elle a vu enfant une petite fille sur son lit de mort, revêtue de ce costume ; car cette enfant était elle-même en deuil de son petit cousin. Toutes ces dames récupère tout ce que les familles veulent bien leur donner : des rubans, liserés, des jupes anciennes même abimées ; car le haut, souvent en assez bon état, sert pour une nouvelle jupe brodée. Là, je croise notre jeune sacristain qui vient faire un petit don à Suzette. Vite, il est temps d’aller à la messe où Claudie doit assurer l’animation à l’improviste, une première pour elle. Forcément, elle entonne tous les chants trop bas. Notre Curé, plus habitué aux improvisations, finit par venir un peu à son secours. Je suis moi-même réquisitionnée pour donner la communion. Cela promet des messes de vacances un peu folkloriques, mais c’est dans l’air du temps !...

Image associée

Posté par courzac à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Nouvelles

IMG-20180808-WA0024 Rémi a quitté Kinshasa quelques jours de vacances en France ! Ici, une photo avec ses collègues de travail dans sa banque de Kin.

IMG-20180809-WA0002 Il est arrivé ce jeudi à Paris mais avec du retard ce qui fait qu'il a raté son train...

IMG-20180808-WA0029 Arthur, quant à lui a fait un aller-retour pour Genêve où il avait un entretien pour un éventuel travail. 

IMG-20180809-WA0000 Au retour, arrêt pour la nuit à Lyon chez son cousin Maïn ! Lui aussi a eu du retard avec son train et a raté sa correspondance pour la Bretagne...

IMG-20180805-WA0011

 Quant à Charlotte et ses petits, ils ont pris le train pour Piriac où elle retrouve ses parents pour quelques jours de vacances. Avec Xavier, ils arriveront à Lannois samedi !

Posté par courzac à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

A la plage

 Plage du Prieuré à Dinard un soir d'été.

IMG_2164

IMG_2166

IMG_2193 

IMG_2186JF surveille les petits tandis qu'Héloïse et moi allons nous baigner. IMG_2168 Il apprend à Bertille comment faire un pâté...IMG_2190 et elle applique la méthode avec beaucoup de sérieux et de réussite !

IMG_2181 Quelle différence avec la surpopulation des plages du Sud ! IMG_2187 Les flaques d'eau sont parfaites pour jouer entre les rochers.IMG_2199 On se croirait presque à Tahiti ! IMG_2204 Pique nique après la baignade qui nous a ouvert l'appétit !IMG_2205 Partie de Molkki.IMG_2208 Sous le regard attentif de Jean et Bertille.IMG_2214 Quelle belle soirée !

Posté par courzac à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Les visiteurs

 Les visites se sont succédées ces derniers jours à Lannois pour notre plus grande joie.

IMG_2260 Samedi, ce furent d'abord mon filleul/cousin Vincent et sa femme Jenya. Ils ont fui la canicule parisienne pour retrouver la température idéale en Bretagne ! Jenya s'est baignée 3 fois durant le we !

IMG_2225 Sortie dimanche à St Sulmiac ppour la fête des métiers d'antan.

IMG_2227 Comme tous les ans, des soeurs jouent de l'orgue de barbarie et chantent des mélodies anciennes. La dernière fois elles étaient trois...elles ne sont plus que deux, toujours habillées avec goût de guipures surannées.

IMG_2232 Tout à côté, un bel étalage de légumes et un fil à linge garni de linge ancien. Quel beau tableau !

IMG_2241 Dans la rue principale, de nombreux jeux traditionnels sont proposés librement aux passants. 

IMG_2246 Baignade sur le port pour Vincent et Jenya, Guillaume et les petits.

IMG_2256 A 17h, avant de repartir, dégustation de cornets de friture de lançons. Jenya ne connaissait pas et nous nous régalons tous !

IMG_2265 A peine les cousins repartis pour Paris, débarquaient nos amis de Tahiti, Catherine et Christophe accompagnés de leurs enfants Mathilde et Charles ainsi que de la fiancée de Charles, Florence. Quelle joie de les revoir !IMG_2263 Tandis que nous allions faire découvrir aux parents les jolis bords de Rance, les jeunes faisaient une partie de ping pong et jouaient à Jungle Speed.

 

IMG_2277 A peine les Tahitiens avaient-ils quitté les lieux que de nouveaux visiteurs descendaient de leur camping car...Annie et JLuc ! Eux aussi fuyaient la chaleur lyonnaise.

IMG_2302 Jeux de société et balade le long de la Rance, toujours vers St Suliac qu'ils ne connaissaient pas encore. 

IMG_2289 Le long du chemin, une incroyable plantation expérimentale de pieds de vigne !

IMG_2290 Taillés de façon à recevoir le maximum de soleil sur les grappes.

IMG_2291 Jean a marché courageusement presque 5 km sans rechigner tandis que Bertille, sur les épaules de Tadig n'a pas pas lâché son bouquet.

IMG_2303 Joli chemin varié entre champs et forêts...IMG_2300 avec une vue magnifique sur la Rance !

IMG_2305 La balade s'est achevée sur la grève de St Suliac puis à travers le beau village de pêcheurs.IMG_2315 L'après-midi, un gros orage bienfaisant a rafraîchi l'air et nous a offert le prétexte idéal pour allumer le 1er feu de l'été dans la cheminée ! Annie et JLuc sont repartis pour d'autres cieux.

Nous avons été ravis de ces belles rencontres qui se sont merveilleusement et naturellement agencées les unes aux autres !

Posté par courzac à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Jean et Bertille

Festival de photos qui me permet de vous annoncer la naissance, en février prochain d'un petit bébé qui viendra agrandir la fratrie !

 20180727_123156_resizedIMG_2015

IMG_2018

IMG_2021

IMG_2055

 

IMG_2064

IMG_2090

20180801_100356_resized

IMG_1955 Le joli bikini confectionné par Véro, mon amie de Tahiti !

 IMG_2129 Bertille proposant son biberon du matin à Fifi le poisson rouge !

IMG_2058 

Posté par courzac à 06:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Les mûres

IMG_1644 Beaucoup de mûres à mon arrivée à Lannois. Ces gros fruits sans épines sont parfaits pour la gelée. Il faut les cueillir très noirs.IMG_1822 Jean et Bertille sont ravis de nous aider à ramasser les fruits presque quotidiennement. Chacun son petit panier.

IMG_1766 Les mûres domestiques sont bien plus grosses que les mûres sauvages. C'est très rentable !

IMG_1767 Grâce au vapofruits, il est si simple de réaliser de la gelée !

IMG_1931 Que de choses les petits apprennent en vivant à la campagne !IMG_2158 Déjà une vingtaine de pots dans l'armoire. Ils seront dégustés sur place, emmenés par les enfants ou offerts aux amis.IMG_1939 Le meilleur moment !

Posté par courzac à 06:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Rémi à Kin

Des nouvelles de Rémi qui sera parmi nous dans une dizaine de jours.

IMG-20180708-WA0043 Sortie dans une zone de baignade bien agréable avec des copains.

IMG-20180708-WA0042 Jeu de stratégie.

IMG-20180729-WA0019 Autre sortie avec des copains pour découvrir une ferme passionnante située à Morilaq, 3h de route puis 3 h de pistes...le bout du bout du monde.

IMG-20180729-WA0022 Connaissez-vous le moringa ?

 

IMG-20180729-WA0023 En voici !

IMG-20180729-WA0024 La ferme, tenue par une dame belge exceptionnelle qui gère 1500 hectares, principalement de plantations de moringa. Elle a fait grande impression à notre Rémi qui a trouvé en elle une figure admirable.

IMG-20180729-WA0017 Les 12 amis ont été reçus comme des princes.

IMG-20180729-WA0021 Tout ce que vous voulez savoir sur le moringa, c'est ici. C'est une plante incroyable pour toutes ses vertues, aussi bien diététiques que médicinales. Le nom français est le néverdier et je ne connaissais pas. Pourtant, il semble qu'on en trouve en bien des lieux (Afrique, Asie) et à la Réunion en particulier où il prend le nom de Brède Mouroum. Quelle chance, Rémi nous en apporte sous diférentes présentations ! Ravie de découvrir et de tester cette plante miraculeuse !

Posté par courzac à 06:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

Un peu de tout à Lannois

IMG_1991 A peine arrivé, Arthur a fait le tour du propriétaire. Nettoyage de la cave.

IMG_1994 La 2CV est sortie de son hyvernage et a fait un tour à la station de lavage.

IMG_2012 Arrivée surprise de Pauline et Tim qui quittaient Carnac pour rejoindre leur maison à Chartres. Petit tour du jardin en famille.

20180729_160758_resized Balade au chantier naval du Minihic.

20180729_160911_resized 

IMG_2037 Les cousins se retrouvent avec joie.

IMG_2032 Dans la chambre d'Arthur c'est la distribution de cadeaux Dior !

IMG_2034 Belle collection !

IMG_2033 Des échantillons de parfums" en veux-tu en voilà"...

IMG_2001 Zénaïde se fait balader dans la vieille poussette achetée aux puces.

IMG_2026 Pauline et sa filleule.

IMG_2006 Au lever, la 1 ère occupation des enfants est de nourrir le poisson rouge nommé Fifi. Ce sont Pauline et Tim qui nous l'ont laissé en gardiennage...Chacun jette 1 à 2 granules dans le bocal et on discute un peu avec Fifi. Ils sont ravis et Fifi aussi, sûrement ! 

IMG_2044 Pauline et Tim sont repartis...

IMG_2046 Quand Guillaume passe la tondeuse, ses enfants sont au spectacle ! 

IMG_2062 Jean et Bertille ont été ravis de dénicher dans la cabane à jeux 2 rateaux d'enfants. Ils ont ainsi pu m'accompagner dans mes travaux de jardinage.

IMG_2020 Chacun ses bottes pour affronter l'herbe humide du matin. La journée va être belle !

 

Posté par courzac à 06:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]