Carpe Diem

Bientôt de nouveaux saints !

Qui ne connait pas encore le site Aleteïa ? Il regorge d'informations positives et je prends beaucoup de plaisir à lire chaque jour ses articles. Une fois n'est pas coutûme, je vous partage celui-ci à propos des nouveaux saints de l'année !

webdiapo-abbecc81-jean-baptiste-fouque

Le père Jean-Baptiste Fouque (1851-1926) a été reconnu vénérable en décembre 2016. Il sera béatifié le 30 septembre 2018 à La Major. On l’appelait "le saint Vincent de Paul de Marseille". Sa dépouille repose depuis 90 ans dans la chapelle de la dernière de ses œuvres, l’hôpital Saint-Joseph. On lui attribue un nombre impressionnant d’œuvres sociales en faveur des enfants orphelins, des délinquants, des personnes handicapées, et des vieillards. Le décret pour sa béatification a été signé par le pape François, le 18 décembre 2017.

web-diapo-adecc80le-de-batz-de-trenquellecc81on-1789-18281 Adèle de Batz de Trenquelléon (1789-1828) est "bienheureuse" depuis le mois de juin 2017. La messe pour sa béatification aura lieu le 10 juin 2018 au parc des expositions d'Agen. Adèle est fondatrice de la "Petite société" affiliée à la congrégation des marianistes de Bordeaux avant de devenir "la communauté des filles de Marie". Lui est reconnu la guérison miraculeuse, il y a 20 ans, d’une religieuse alors âgée de 40 ans et atteinte d’un cancer, après une neuvaine qu’elle lui a destinée.

web-diapo-madeleine-delbrecc82l

Madeleine Delbrel (1904-1964), convertie au christianisme à l'âge de 20 ans, fut à l'instar de Charles de Foucauld une grande mystique chrétienne. Essayiste et poétesse, elle fut également une grande militante sociale. D'une extraordinaire capacité d'empathie, elle noua des relations personnelles dans tous les milieux. Elle fonde une communauté de jeunes femmes qui se sont nommées "la Charité", avant d'être connues comme "Équipes Madeleine Delbrêl". La cause de Madeleine a été ouverte en 1990 par Mgr François Frétellière, alors évêque de Créteil. Elle est maintenant introduite à Rome. Une enquête sur un éventuel "miracle" est en cours. 

web-diapo-fr-joseph-wresinski-1917e2809319881

Joseph Wresinski (1917-1988), né d'un père polonais et d'une mère espagnole, est curé dans des paroisses ouvrières et rurales, pendant dix ans, dans le département de l'Aisne. En 1956 il rejoint un camp de sans-logis, à Noisy-le-Grand, en région parisienne, où il dit ce jour-là "être entré dans le malheur". Il fonde le mouvement ATD Quart Monde qui s’étend dans d’autres lieux à l’abandon. À la fin des années 1980, il influence le gouvernement français dans l'instauration du revenu minimum d’insertion (RMI). Grâce à ses différentes actions en faveur des plus pauvres, a été instituée la Journée mondiale du refus de la misère, reconnue officiellement par les Nations-unies en 1992. Sa cause vers la béatification est introduite à Rome. Une guérison miraculeuse par son intercession est à l’étude. 

webdiapo-eglise_st-nizier_de_lyon_portrait_de_pauline_jaricot1

Pauline Jaricot (1799-1862), née à Lyon en France, est la fondatrice de l'œuvre catholique de la Propagation de la foi et du Rosaire vivant. Elle est une pionnière de la solidarité dans l’Église. En 1816, elle s’engage à devenir servante du Christ. Ses "Rosaires vivants" pour collecter "le sou de la mission", s’étend rapidement. Ses collectes constituent le premier maillon des Œuvres pontificales missionnaires, et s’institutionnalisent sous le nom d’Association de la Propagation de la foi. Victime d’escrocs, dans une de ses œuvres, Pauline perdra sa fortune et son crédit personnel, abandonnée de tous ou presque, calomniée. Réhabilitée bien des années plus tard, elle a été proclamée vénérable en février 1963 par Jean XXIII. 

webdiapo-pecc80re-henri-caffarel1 Père Henri Caffarel (1903-1996), fondateur des équipes Notre-Dame, initia des milliers de couples à s’entraider pour vivre de la grâce de leur sacrement de mariage, mais également au Brésil où il est particulièrement apprécié, et dans d’autres pays du monde. Père Caffarel enseignait l’art de la prière contemplative et plus particulièrement celle de la prière silencieuse, l’oraison. Sa cause en béatification, première étape vers une éventuelle canonisation, a été ouverte en 2006. Le dossier est entre les mains du Vatican depuis novembre 2014.

webdiapo-pierre-goursat1 Pierre Goursat (1914-1991) laïc, critique de cinéma, est le fondateur de la communauté de l’Emmanuel, reconnue par le Saint-Siège comme association privée de fidèles en 1991. La spiritualité proposée aux membres repose notamment sur l'adoration eucharistique, la compassion et l'évangélisation. Née de l'expérience du Renouveau, elle rassemble en son sein des laïcs mariés, célibataires, consacrés, et des prêtres. La cause en béatification du serviteur de Dieu Pierre Goursat a été officiellement introduite le jeudi 7 janvier 2010. Elle est désormais instruite à Rome depuis 2015. 

fr-jacques-hamel (1)Le père Jacques Hamel (1930-2016), de l’archidiocèse de Rouen, a été assassiné en pleine messe à l’âge de 86 ans, en son église Saint-Étienne de Saint-Étienne-du-Rouvray, le 26 juillet 2016, par deux hommes se réclamant de l'État islamique. En septembre, le pape François a célébré une messe en sa mémoire, en le présentant comme martyr. Le procès pour étudier sa cause s’est ouverte le 13 avril 2017, au niveau diocésain. Jacques Hamel est un "serviteur de Dieu". Le miracle n’est pas exigé par l’Église dans le cas d’un martyr. Elle considère le don de sa vie comme un miracle suffisamment important. Le père Hamel était un prêtre des périphéries, discret, vivant une pauvreté toute évangélique.

Posté par courzac à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Un peu de tout à Rouen

Quelques p'tites choses à vous montrer...

IMG_0915 Je n'ai jamais aimé l'odeur ni l'aspect visuel des produits nettoyants pour les wc...Pourquoi la plupart des flacons de produits d'entretien ou de toilette sont ils moches ? Je suis peut-être la seule à me soucier de cette question ? Bref, puisque, en plus, ces produits sont rarement bons pour la nature, c'est le moment de confectionner moi-même mon produit pour les toilettes ! J'ai récupéré et nettoyé l'ancien flacon dont j'ai pu aisément enlever l'étiquette et le bec verseur. J'ai porté à ébullition 1/3 de litre de vinaigre avec 1/3 de litre d'eau + 3 cuillères à soupe de maïzena. On peut ensuite éventuellement ajouter quelques gouttes d'huiles essentielles désinfectantes et parfumées (lavande, tea tree, citron...). Pour ma part, j'y ai mis de l'HE d'eucalyptus que j'avais dans mes placards. La maïzena ayant tendance à faire des grumeaux, j'ai fouetté ma mixture et je n'ai plus eu qu'à verser mon produit refroidi dans le flacon à l'aide d'un entonnoir. Vraiment facile et impeccable car la maïzena permet au produit d'adhérer aux parois. IMG_1149 Des WC passons au jardin. Une voisine amie m'a proposé un bouquet de ses roses pour lequelles je l'avais complimentée. Elles n'ont duré que 3 jours mais ce furent 3 jours de joie.

IMG_1150 En recoupant les tiges pour les mettre en vase, j'en ai profité pour faire quelques boutures. La meilleure technique est, parait-il de planter les tiges dans une pomme de terre elle-même enfouie dans la terre. C'est chose faite...patience, maintenant !

IMG_1145 Passons maintenant à la cuisine pour vous faire découvrir mon taboulé nouvelle formule. Un chou fleur crû et rapé remplace la semoule. Pour que le plat soit plus nourrissant, j'ai malgré tout ajouté un peu de semoule complète mais ça peut être du boulghour, du quinoa... Ensuite, mettez ce que vous aimez: concombre, carottes, tomates, raisins secs, menthe, oignon, citron...C'est frais et délicieux. IMG_0917 Pour une soirée où je devais amener un dessert, j'ai réalisé une tarte coco/chocolat d'après la recette de Maman. Je l'ai toutefois modifiée un peu en remplaçant le beurre de la garniture par une brique de lait de coco. Excellent ! IMG_1154 Un essai de pain, maintenant. Cest un pain irlandais qui se cuit comme un gâteau, sans lever (pas de levure de boulangerie mais du bicarbonate qui fait office de levure chimique), avec des flocons d'avoine, de la farine complète, un oeuf et du miel ! J'ai même mis un peu trop de miel...L'avantage, c'est qu'on obtient son pain cuit en à peine plus d'une demi heure !

20180614_150923_resized Il y a quelques semaines j'ai découvert une ferme (en attente d'obtenir le label bio) pas très loin de la maison. Distributeur disponible 7 jours/7 et 24h/24. L'agriculteur s'avère en plus être de notre paroisse !

20180614_151016_resized Depuis que je m'y rends, je cuisine beaucoup plus de légumes et j'y prends beaucoup plus de plaisir. 

20180610_122711_resized Quand on me demande si ce n'est pas trop dur d'être en Normandie après Tahiti...Comment ne pas se réjouir du défilé des saisons, chacune ayant son charme ? J'ai tant aimé l'automne et ses couleurs chatoyantes, l'hiver et la neige, le thé au coin du feu...le printemps et l'émerveillement face à cette explosion de végétation ! 20180613_172258_resized Ce sont ces roses là, du jardin de mon amie Jacqueline dont j'ai fait des boutures. Une autre amie voisine, Guilaine, m'a donné, quant à elle des boutures de 2 rosiers blancs de son jardin. L'un a de petites fleurs en pompons ravissantes et l'autre est très ancien et plus classique aux pétales blancs virant au rose pâle en vieillissant. J'espère en voir les fleurs l'an prochain !

Posté par courzac à 06:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

La halte extraordinaire

 Ce matin là, nous cheminions sans intention de nous arrêter prochainement. La Providence en a décidé autrement...

IMG_2143 Sur le bord du chemin, une grange ouverte...il faut entrer. IMG_2146 Une table généreuse nous propose en donativo, de nombreux jus de fruits, du lait, des fruits frais, des fruits secs, des biscuits, des légumes à croquer, du thé, du café...incroyable !

 

IMG_2147 Chaque pèlerin fait halte et nous sommes nombreux à nous arrêter là tout au long de la journée. 

IMG_2163 Une guitare est poisée là et les pèlerins musiciens nous jouent la chansonnette. En arrière plan, le propriétaire des lieux occupé à quelques travaux de maçonnerie tandis que sa compagne s'occupe de garnir la table, de faire la vaisselle des mugs.

IMG_2150 Pause photo dans la cour au soleil. IMG_2144 Un peu partout, des sentences philosophiques peintes sur des pierres.

IMG_2164 Une prière de Mère Térésa en français et une parole en espagnol.

IMG_2154 C'est ici que notre hôte fait la vaisselle. Derrière, une bâtisse doit leur servir d'habitation la nuit.

IMG_2157 Reportage maintenant sur les toilettes...incroyable ! Déjà, la pancarte: piss in peace !  Les hommes peuvent aller uriner dans un petit coin d'herbe tandis que les toilettes sèches sont plutôt réservées aux femmes et pour la grosse commission. 

IMG_2155 Tel un nid d'oiseau, les toilettes sont perchées. 

IMG_2156  L'orientation des toilettes est étudiée de façon à avoir vue sur la belle campagne environnante. 

IMG_2161 Le trône, le seau de sciure...admirez le galon faisant la jointure avec le sol et la jolie poignée du couvercle !

IMG_2159 Il s'avère que la vue pourrait être améliorée si l'herbe était dégagée de ses déchets ! Très confortable en tout cas !

IMG_2160 Un petit trou dans la haie me permet de saisir mes copines pèlerines discutant dans la cour dallée. 

IMG_2149 Merci pour le café (con leche) et toutes les bonnes choses reçues en cadeau ! Merci pour la joie d'être accueillis si généreusement ! Merci pour votre dévouement ! Soyez bénis !

Posté par courzac à 06:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

Chapelle et pavillon

Continuons à nous promener dans le parc du château de Bois-Guilbert pour visiter la chapelle et le pavillon.IMG_0922 Juste à côté de la chapelle, une sculpture de 1990 en ciment intitulée Grand'Pa. Il s'agit du grand-père de JM de Pas. Ne dirait-on pas qu'il est vivant tant son regard est profond ?

IMG_0926  Minuscule, la chapelle me fait rêver...qui ne souhaiterait pas en posséder une dans son jardin ?

IMG_0936 Quelle chance aussi quand nos ancêtres peuvent reposer à nos côtés !

IMG_0934 A l'intérieur de la chapelle, une exposition du sculpteur Paul Day. Ses oeuvres sont à la fois originales et extrêmement minutieuses.

IMG_0927 Quel travail impressionnant !IMG_0928 Il faut s'arrêter ici sur la multiplicité des détails...

IMG_0930 Gros plan.

IMG_0931 Admirez la finesse des détails...l'oeuvre entière mesurant à peu près 60 cm de large seulement. 

IMG_0929 Les personnages ici sont minuscules mais de facture très précise.

IMG_0921 Quittons la chapelle pour nous rendre au pavillon, à quelques pas de là.

IMG_1078 D'un côté ou de l'autre, il a beaucoup de charme.

IMG_1084 Deux personnages nous accueillent...ce sont JM de Pas et son épouse.

IMG_1086 Quel naturel dans la posture !

IMG_1098 J'aime !

IMG_1101 En deuxième plan, la chapelle.

IMG_1087 Le pavillon est dédié à Corneille qui vint ici en visite, sa soeur ayant épousé le sieur de Bois-Guilbert. 2 bustes encadrent la fenêtre et 2 autres (tous réalisés par JM de Pas) sont répartis de chaque côté de la porte d'entrée.

IMG_1096 Sur le côté trône une énorme trogne desséchée.

IMG_1088 

Posté par courzac à 05:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Le château de Bois-Guilbert

 Samedi, découverte du château de Bois-Guilbert et de ses sculptures. Un vrai coup de coeur dont je n'ai pas fini de vous parler !

IMG_0920 Cette propriété appartient à Jean-Marc de Pas qui en a hérité en 1983 alors qu'il n'avait que 21 ans ! Alors en étude d'ébénisterie (il intégrera  ensuitel'Ecole Boulle puis obtiendra un Doctorat en Arts et Sciences de l'Art...), notre homme se fera ensuite connaître pour ses dons de sculpteur et d'architecte de jardin. Et je suis tombée sous le charme...IMG_1106 L'actuel château, reconstruit à la place d'un ancien manoir, date de 1780. Accolée au château,une gracieuse verrière plutôt mal en point mais qui accueille, elle aussi des sculptures.IMG_1135 On découvre dans le parc quelques oeuvres majestueuses et d'autres plus discrètes mais tout aussi intéressantes. Magnifique !

IMG_1125 A l'arrière du château, 2 grandes sculptures jumelles. Quelle élégance !IMG_0993 Ce parc autrefois un peu laissé à l'abandon a été complètement remanié et redessiné par JM de Pas il y a 30 ans.  Il a su créer une architecture végétale variée, utilisant toutes sortes de végétaux. IMG_1012 Les visiteurs progressent agréablement d'un jardin à l'autre. 

IMG_1004 De beaux volumes, de larges perspectives...Vous entrez ici dans le cloître des quatre saisons.IMG_0953 On trouve un labyrinthe de buis, un cloître en charmilles, une nef de tilleuls, de longues allées aux essences variées, une mare...IMG_0969  Les différents jardins à thème sont encadrés de longues allées.IMG_1460 Nous avions déjà admiré en avril une sculpture de JM de Pas dans le jardin de l'Abbaye de St Martin de Boscherville et je vous l'avais présentée. Il s'agissait de cette Vierge à l'Enfant réalisée en résine. Coup de coeur devant tant de grâce. 

IMG_0937 ça et là, les sculptures de JM de Pas s'intègrent parfaitement dans cet espace végétal. Ici, la femme endormie.IMG_0938 Réalisée en résine.

IMG_0939 Je vous préviens, j'ai pris des photos sous tous les angles car c'est à chaque fois différent.

IMG_0977 Une gloriette originale mais somme toute, peu ombragée. C'est plus la femme debout qui me plaît.IMG_0980 Réalisée en métal...quelle grâce !

IMG_0978

 IMG_1020 Ici nous arrivons dans le cloître des 4 saisons.

IMG_1005

IMG_1013 Ici, le printemps s'éveille.

IMG_1015

 IMG_1009 L'été se tourne vers le soleil à son zénith.

IMG_1008

IMG_1006 L'automne se couche à l'ouest, vers le couchant.

IMG_1017 Vers le nord, l'hiver est comme la nuit.

La visite n'est pas terminée...Tellement de jolies choses à vous partager !

Posté par courzac à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Jardins ouvriers

 Samedi, j'ai fait découvrir à JF la ferme à Rouen où je viens chaque semaine faire mes achats de légumes. C'est un abri avec des casiers en livre service, ouvert 7j/7 et 24h/24. Bien pratique ! Juste à côté, un ensemble de jardins ouvriers. Il faisait beau, nous sommes entrés pour visiter.

IMG_1142 J'ai toujours aimé l'idée des jardins ouvriers, surtout depuis que nous avons vécu à St Etienne où vécu le père Volpette. Celui-ci, après la publication de l'encyclique Rerum Novarum en 1891, demande à chacun de prendre conscience des mauvaises conditions de travail des ouvriers et de réfléchir à des améliorations à apporter. Il partage ses projets avec l'Abbé Lemire qui vit dans le Nord et qui développera aussi cette belle idée. 

Le père Volpette achète en 1895 ses premiers terrains pour les distribuer en parcelles à des ouvriers. 

" Avec les jardins, pas d'humiliation, pas d'aumône. C'est de l'assistance que vous faites et la meilleure de toutes: par le travail de la terre vous ramenez l'homme à son origine première, vous lui changez ses occupations habituelles, vous lui permettez de souffler et de réfléchir. "

IMG_1143 Chaque jardin possède une cabane en bois et ceux qui le souhaitent ont le droit d'ajouter une structure autre, généralement une serre. Un couple sur les lieux nous propose de visiter et nous parlons jardinage, bien naturellement. Sympa !

IMG_1140 Ils nous font découvrir, habilement palissé, un pied de mûroise. Je ne connaissais pas ! C'est un hybride naturel entre la ronce et la framboise. 

IMG_1139 Contrairement aux habitudes (et à la tradition), la propriétaire de ce jardin a essentiellement fait pousser des fleurs. C'est charmant et coloré!

IMG_1138 Au centre du jardin, elle a malgré tout installé un carré de légumes. 

IMG_1141 Un rosier particulièrement joli et lumineux. 

IMG_1137 Incroyable variété de groseillier ! Jamais vu une grappe aussi grosse ! 

IMG_1146 Notre couple de jardiniers nous présente des fleurs de salsifis fanés. D'après eux, la fleur est très jolie, violette. Je leur demande quelques graines pour faire un essai à Lannois et nous repartons avec notre petit paquet cadeau. Super, ces belles rencontres improvisées ! Nous les laissons avec leurs voisins avec qui ils s'apprêtent à fêter le week end et le soleil autour d'une bonne bouteille de vin...et nous quittons les lieux pleins de nostalgie.

Il parait que chacun peut faire une demande de parcelle et il reste au moins 2 parcelles sans propriétaire ici...incroyable ! Je suis très tentée mais ce n'est guère raisonnable sachant que nous sommes toujours par monts et par vaux, surtout l'été ! Dommage...

Posté par courzac à 05:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Le jour suivant-suite

 Je vous le disais, il faisait chaud ce jour-là. 

IMG_0063 Nous arrivons à Portomarin, ville surplombant la rivière. 

IMG_0064 Il faut le vouloir...

IMG_0068 Pause dans un arrêt de bus tandis que certaines vont faire quelques courses. Une orange bien juteuse sera parfaite pour nous désaltérer. 

IMG_0072 Je me protège du soleil grâce à mon pareo, utile en toutes circonstances, pour s'asseoir, se réchauffer, s'essuyer après un bain...Celui m'avait été ramené de Tahiti par mes parents lorsqu'ils s'étaient rendus à un congrès là-bas en 1984, je crois...

IMG_0074 Montée sur fond d'oréo. 

IMG_0075 Ouf, on fait une pause pour faire baisser la température !

IMG_0076 Sympa cette prise de vue, non ?

IMG_0081 Et c'est reparti...nous avons hâte d'arriver au gîte et de prendre une douche. Ce sera un gîte pas terrible où nous serons très nombreux dans le même dortoir et où certains pèlerins auront le don de nous faire bouillir dans nos lits tant ils seront bruyants !

IMG_0083 Heureusement, nous sommes abordées dans le village par un groupe de jeunes accompagnés d'un prêtre qui nous proposent une messe dans la petite église. Ils font partie de la communauté Jeunesse Lumière fondée par le père Daniel Ange et leur mission d'évangélisation les amène sur le Camino. Quel cadeau inattendu ! Messe et chants en plusieurs langues, témoignages...extra. Nos jeunes, après Santiago se rendront à Lourdes puis à Fatima. Retrouvailles aussi à Heather-Ericka ! 

PS: ceux après qui nous pesterons en silence le soir parce, très tardivement ils feront beaucoup de bruit et idem le matin très tôt...ce sont nos jeunes de Jeunesse-Lumière ! N'ayant fait qu'une toute petite portion du Camino (3 jours, je crois), ils n'avaient pas intégré, semble t'il, les règles du savoir-vivre ensemble en gîte !

IMG_0084 Le jour se lève à peine quand nous quittons le gîte pour une nouvelle journée d'aventures.

Posté par courzac à 06:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

Le jour suivant

 Exit le brouillard...le soleil a vite refait son apparition.

IMG_0021 L'eau n'est jamais loin et c'est un ravissement de marcher à ses côtés. On imagine le même chemin un jour de grandes pluies...

IMG_0036 Vous voyez, nous ne sommes pas seules sur le chemin. Incroyables, ces chemins pavés en pleine campagne !

IMG_0037 Halte bénie auprès d'un "donativo". Sur le bord du chemin à l'entrée d'un hameau, cette charmante dame sous son parasol nous propose de quoi nous sustenter. Tout est "fait maison" et il s'avère que la dame est une très bonne pâtissière! Le principe du donativo: c'est gratuit et on donne ce qu'on veut. IMG_0038 Nous trouverons là ce qui fera notre pique nique et nos en-cas: fruits, gâteau au citron, gâteau au fromage blanc, pâte de coing, beignets, fromage "genre mozzarella", pain...Un vrai festin !

IMG_0045 Peu après, encore une halte (comme tant d'autres pèlerins) pour immortaliser le lieu à travers une photo. Nous passons devant la borne indiquant qu'il ne reste plus que 100 km avant Compostelle ! 

IMG_0056 Pour le déjeuner, nous nous installons dans un carré d'herbe bien attirante appartenant à un restaurant. Le restaurateur nous regarde d'un oeil suspicieux et nous nous attendons à ce qu'il nous enjoigne de quitte les lieux...mais il n'en fait rien...ouf ! Nous pouvons profiter sereinement de notre pique nique "donativo. 

IMG_0058 Et, pour remercier le restaurateur (et nous faire plaisir!) nous nous payons une glace et un bout de tarte de Santiago !

IMG_0029 L'après-midi sera chaude, très chaude.  Nous admirons au passage les oreos de Galice, différents de ceux rencontrés dans les autres régions traversées. Pour rappel, les horéos sont des greniers à maïs toujours surélevés. Celui-ci est orné d'une croix.

IMG_0028 Épis de faîtages pour ceux-ci.

IMG_0027

 IMG_0108

IMG_0034 Encore et toujours des fontaines pour rafraîchir le pèlerin. 

IMG_0050 Elles sont toutes charmantes et fort appréciées.

IMG_0051 ça et là, des messages d'encouragements et d'accueil. 

IMG_0048 Que quelqu'un prenne le temps d'écrire un message sur une ardoise pour nous souhaiter un bon chemin, moi je trouve ça merveilleux ! Il y a ceux qui marchent avec un sac, ceux qui marchent sans sac parce que c'est trop lourd pour leur dos, ceux qui prient pour ceux qui marchent, ceux qui prient en marchant, ceux qui tiennent un donativo ou un accueil pèlerins...et ceux qui offrent un petit mot doux sur un bout de pierre. Qu'ils soient bénis !

Posté par courzac à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Un peu de tout à Rouen

Il a plu énormément sur Rouen...

IMG_0911 mais quelle joie quand le soleil brille ! 

IMG_0913 L'autre jour à Emmaüs, je suis tombée sur un petit vêtement made in Tahiti ! Je connais bien la marque "Reva création" qui tient un magasin très fréquenté à Papeete. Quelle surprise et quelle joie ! C'est à l'origine une petite robe en 6 mois mais, pour Zénaïde, ça fera un très joli petit haut !

IMG_0801 Amené par Tim, ce bouquet de roses de Lannois qui a été fort apprécié.

20180607_205300_resized ça sent la fin de l'année...Jeudi soir, les membres de l'Ordre de Malte du 76 se sont retrouvés chez mon amie Bénédicte pour un moment festif. Très beau jardin en plein coeur de Rouen...beaucoup de roses mais aussi un joli potager avec tant de pieds de rhubarbe que je n'en revenais pas, moi qui ait tant de mal à en faire pousser à Lannois...il semblerait qu'il faut amender la terre. 

Posté par courzac à 06:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Avec Heather

 Ce soir-là, nous nous arrêtons dans un petit gîte sans grand charme mais avec malgré tout de bons atouts. Très calme, avec un bel étendoir à linge ET des pinces à linge, une cuisine ET une petite épicerie de dépannage, un hamac ! 

IMG_0009 Il faudra revenir dans quelques années pour profiter des cerises !

IMG_0014 Un seul dortoir d'une dizaine de lits...avec de vrais draps et non pas ces housses en intissés qu'on nous fournit dans la grande majorité des albergues et qui ont tant de mal à tenir tout une nuit ! Quel luxe ! Nous ne sommes pas seules mais presque...nous faisons connaissance avec une Anglaise, Heather. Devant notre difficulté (et celle de tous les Français, semble t'il...) à prononcer son prénom, elle nous propose de l'appeler Ericka. 

IMG_0010 Un grand étendoir et même un lavoir, c'est top !IMG_0001 Je suis particulièrement touchée quand les albergues proposent un peu plus que le minimum. Ainsi, des pinces à linge, un lavoir, une cuisine, des casseroles et de la vaisselle dignes de ce nom, un tapis devant la douche, des prises électriques dans les chambres...tout ça n'est souvent possible que dans les petits gîtes et surtout, si le responsable y met un peu d'amour et ne pense pas qu'au rendement.IMG_0004 On nous dit que le curé se tient tous les soirs dans l'église pour accueillir les pèlerins et éventuellement célébrer une messe. Avec Heather-Ericka nous nous y rendons mais point de curé. L'autel est pourtant près pour la célébration. Une petite table à l'entrée nous invite à noter nos nom, prénom et origine géographique. Nous tamponnons aussi notre crédentiale. Heather-Ericka (qui parle assez bien le Français) nous apprend qu'elle a l'habitude de chanter dans les églises et chapelles où elle passe sur le chemin. Elle nous propose de chanter un Avec Maria, ce que nous acceptons avec joie ! Nous prenons la suite en chantant quelques chants à plusieurs voix de notre répertoire religieux. Heather-Ericka mêle parfois sa voix à la nôtre ou chante seule et ça dure un moment. Quelle rencontre improbable et quel incroyable temps de prière dont nous garderons un souvenir ému et reconnaissant. Quant au curé, nous ne verrons pas l'ombre de sa soutane !IMG_0002 Autour de l'église, le cimetière. Question: les caveaux sont ils plus chers si on est en bas plutôt qu'en haut ?

IMG_0007 Puisque, pour une fois nous avons la possibilté de cuisiner, ne nous privons pas ! Chez notre aubergiste, nous achetons un sachet de soupe, un paquet de nouilles...et je ne me souviens plus quoi. Nous proposons à notre nouvelle amie de partager notre repas, qui sera festif puisqu'elle nous propose d'offrir le vin !

IMG_0011 Au dîner succède la veillée. Heather-Ericka chante avec nous ou nous écoute...et nous partons nous coucher dans nos vrais draps, conscientes que le Seigneur nous gâte énormément !

IMG_0017 Au matin, surprise, le brouillard s'est invité. 

IMG_0018 Petit à petit, Compostelle se rapproche...Plus que 109 km, 594  !

Posté par courzac à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]