Carpe Diem

Rurutu-3

IMG_6186 Suite de notre tour de l'île en 4x4. En fin de matinée nous nous arrêtons en bord de plage pour le pique nique.

IMG_6121 La vue est assez paradisiaque...

IMG_6139 Quelques nuages et la brise empêchent l'eau d'être parfaitement limpide.

IMG_6155 Quelques photos "de touristes" pour immortaliser l'instant et s'en souvenir l'hiver prochain...

IMG_6165

IMG_6175

IMG_6171 Les 2 filles se sont acheté 12 canettes de bière à l'épicerie ce matin et, hormis 3 ou 4 que nous aurons bues avec elles, elles épuiseront leur stock dans la journée ! Je finis par me demander si on ne leur met pas de la bière dans les biberons quand ils sont bébés car les Polynésiens sont vraiment des "accros" de la Hinano locale !

IMG_6182 Douceur de vivre. Durant la journée, nous ferons 2 ou 3 poses le long des plages, toutes plus belles les unes que les autres...

IMG_6196 Avant de rentrer à la pension, nous nous arrêtons au port. JF me ramasse des coquilles d'oursins vides à ramener à Tahiti. Comme vous pouvez le constater, les canettes de Hinano étant toutes bues, nos amis les remplacent par des "obus", cette fois-ci, cad 50cl au lieu de 33 !

IMG_6201 Un pêcheur propose ses grosses pieuvres à des voisins car il en a trop. En échange, une dame lui donne un sac de cuisses de poulet congelées que le pêcheur va vite ramener chez lui dans son kayak.  Pas d'argent mais des échanges en fonction de ce qu'on a chez soi ou dans son jardin.

Posté par courzac à 03:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Rurutu-2

IMG_6194 Ce matin, nous partons en 4x4 avec notre hôte, Viriamu qui nous emmène faire le tour de Rurutu, soit 36 km. Pour rappel, Rimatara faisait 8 km. 2 jeunes polynésiennes de Tahiti qui logent aussi à la pension sont du voyage.

IMG_6094 Rurutu est une île haute et la côte est cernée de falaises et d'une route bien agréable.

IMG_6070 A certains endroits c'est le calme lagon avec sa barrière de corail mais à d'autres, c'est la mer, beaucoup plus tumultueuse qui frappe les rochers.

IMG_6093 Viriamu connaît parfaitement son île et la défend contre tout projet d'aménagement qui nuirait à son authenticité. Il possède des chevaux et organise des balades (avec ou sans bivouac) pour ceux qui le souhaitent. Nous ne restons pas suffisamment longtemps (bonne excuse!) pour pouvoir prévoir cette activité.

IMG_6089 Toutes les falaises sont piquetées de grottes dont la plupart n'ont pas dû voir passer beaucoup de monde...

IMG_6097 Il est possible de visiter les grottes surplombant la mer mais, là aussi, nous n'avons pas assez de temps devant nous...

IMG_6099 Beaucoup de vent dans les Australes. Nous apprécions la température plus douce qu'à Tahiti.

IMG_6105 Les falaises nous offrent des paysages surprenants.

IMG_6073 3 villages à Rurutu. Dans l'un d'eux nous nous arrêtons au marché couvert. Je découvre des couronnes réalisées en bolduc ! Très kitsch mais l'idée est à garder.

IMG_6075 Toutes sortes de variétés de bananes. Je suis toujours fascinée par la beauté d'un régime !

IMG_6079 Ces bananes, petites et orangées qui ne se mangent que cuites en légumes sont appelées feï.

IMG_6114 Nous quittons la côte pour nous rendre à l'intérieur de l'île où se trouvent les cultures. Rurutu est un gros producteur de taro, cette tubercule ressemblant un peu à la patate douce, au manioc...Joli paysage, non ?

A la Réunion, nous appelions le taro, "brède songe". J'aime beaucoup ce nom.

IMG_6109 Le taro a besoin de beaucoup d'eau pour poussser. Les agriculteurs détournent les rivières pour irriguer leurs tarodières. Il faut découper la terre en briques et la rassembler en monticules qui sont ensuite couverts de végétaux (palmes de coco, morceaux de bananiers) pour maintenir l'humidité.IMG_6106 Les jeunes poussent sont alors plantées et la récolte se fera environ 8 mois plus tard. Le taro sert à la consommation quotidienne des familles (à tous les repas, du petit déjeuner au dîner) mais il est aussi expédié à Tahiti.

IMG_6119 Un parfum entêtant nous prévient qu'un ylang-ylang se trouve à proximité. Sa fleur en grappe est bien particulière et son parfum...divin !

IMG_6130 Les fleurs d'ylang-ylang se portent à cheval sur l'oreille.

IMG_6120 Comme partout dans les Australes, chacun a le droit de se servir des fruits ou légumes en bordure de plantations. Viriamu me cueille un régime de bananes rima-rima que je ramènerai dans l'avion pour Tahiti le lendemain ! Quand une première banane commence à jaunir sur le régime, c'est signe qu'il faut le couper. En quelques jours, toutes les bananes se mettent à mûrir ! Pour info, quand j'ai trop de bananes mûres, je les congèle et m'en sers plus tard pour confectionner des crèpes ou des gâteaux.

Posté par courzac à 02:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Rurutu-1

IMG_5994 Arrivée à Rurutu en début d'après-midi. Nous sommes accueillis par Elin, une pure Galloise ayant épousé un Tahitien ! Le fait qu'elle soit Européenne se sentira dans la déco des chambres et de la pension mais aussi dans le service. En pension tahitienne c'est souvent assez spartiate et la cuisine pas très fine. Avec Elin, ce sera le top ! Repas délicats et bien présentés servis à l'assiette, desserts délicieux.  Elin, que je n'aurai de cesse de remercier et féliciter me donnera même quelques unes de ses recettes en partant !

IMG_5999 Rurutu est l'île des grottes. C'est incroyable, il y en a partout ! A peine arrivés, nous enfourcherons les vélos de la pension pour aller découvrir la grotte la plus proche. 

IMG_6005 Cette grotte porte un nom polynésien, Anae Aeo mais, depuis la visite de la grotte par F.Mitterand en 1990, elle est souvent nommée "Grotte Mitterand" !

IMG_6009

 

IMG_6058 D'autres grottes à visiter nous serons proposées le lendemain lors d'un tour de l'île en 4x4 avec le mari d'Elin.

IMG_6082

IMG_6054 Dans celle-ci, le plafond est composé de coquillages et de coraux...Surprenant et difficile à expliquer.

IMG_6188 Rurutu n'est pas seulement réputée pour ses grottes mais aussi pour son café. Partout, partout des plantations.

IMG_6012 C'est la saison de la cueillette mais il en reste encore.

Posté par courzac à 02:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Rimatara-2

IMG_5824 Rimatara offre beaucoup de plages toutes plus belles les unes que les autres.

IMG_5827 Plage de la grande baie.

IMG_5816 La barrière de corail, au loin.IMG_5858 Nous découvrons un petit coin de paradis...IMG_5862 Une vasque naturelle aux eaux pures.IMG_5930 Plus loin, le platier où l'eau est peu profonde.

IMG_5944L'eau est tout bonnement délicieuse...IMG_5843 Juste à côté, une autre petite baie charmante et ses rochers déchiquetés.IMG_5869 Encore une autre plage et d'autres rochers.

IMG_5886 Pas mal aussi.

IMG_5959 Le vent constant ride la surface de l'eau.

IMG_5910 Jeux de lumière.

IMG_5912

IMG_5821

Aucune île ne se ressemble et nous sommes émerveillés par tant de beauté.

Posté par courzac à 03:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Elections en Polynésie

20170422_094652_resized_1 Avant la métropole, ce samedi, la Polynésie a voté pour les élections présidentielles. A cette occasion, les magasins n'ont plus le droit de vendre de l'alcool...

20170422_092308_resized_1 Il vaut mieux avoir fait son stock avant...Vous imaginez ça en métropole ?

20170422_124711_resizedA Tahiti, les panneaux d'affichage n'ont longtemps proposé que les photos de F.Fillon et de M. Le Pen. Nous avons pu constater, à notre retour des Australes, que les panneaux se sont un peu remplis et que personne ne souille ni n'arrache les affiches. Vous imaginez ça en France ?

 20170422_124658_resized Devant ce bureau de vote de Papeete, des militants agitent des drapeaux. A gauche, les blancs sont ceux d'un nouveau parti polynésien en faveur de E.Macron. A droite, ce sont des partisans de M. Le Pen. Chacun cohabite paisiblement et respectueusement. Vous imaginez ça en métropole ?

20170421_110640_resized Le Front National est le plus actif ici. C'est en partie dû au fait que le parti de Gaston Flosse a appelé à voter pour lui. Gaston étant encore très influent, il est beaucoup suivi. C'est d'ailleurs en Polynésie que M.Le Pen a obtenu le plus de parrainages. Des professions de foi de Marine ont été déposées sur les voitures mais aussi distribuées à l'entrée des grandes surfaces sans que personne n'y trouve à redire. Vous imaginez ça en métropole ?

20170422_105130_resized_1 Habitant à Pirae, nous votons là-bas. dans la cour de l'école, le traditionnel groupe de musiciens. Ce n'est pas parce qu'on vote qu'il faut se fâcher, s'exiterou oublier de faire la fête. Vous imaginez ça en métropole ?

20170422_124434_resized_1A Papeete, un groupe de musiciens avec sa chanteuse. Vous imaginez ça en métropole ?

20170422_104129_resized_1 Le secrétariat où nous récupérons notre nouvelle carte d'électeur. Les vahine arborent toutes une fleur à l'oreille et nous accueillent avec leur beau sourire et leur charmant accent. Vous imaginez ça en métropole ?

20170422_124043_resized_1 Et, comme toujours en Polynésie, quoi qu'on fasse, on mange ! Autour de chaque bureau de vote, des stands proposent de quoi se remettre de cette activité du jour ! Vous imaginez ça en métropole ?

IMG_6072 Mais on vote aussi dans les îles...Les îles possédant un aéroport ont reçu les professions de foi et les bulletins de vote par les avions d'Air Tahiti. 4 îles "bureau de vote"ne possédant pas d'aéroport reçoivent aussi la propagande par avion mais celle-ci est larguée dans la mer dans des bidons étanches ! Enfin, d'autres habitants d'îles encore plus petites doivent se déplacer s'ils veulent voter...mais je doute qu'ils le fassent !

A Rimatara et Rurutu (photo ci-dessus), seules 2 affiches sur les panneaux. Tous les partis ne sont pas représentés en Polynésie et tous ne se donnent pas la peine (ou n'ont pas l'argent) pour faire de la propagande pour si peu d'électeurs. A Rurutu, le maire appelle à voter Fillon et donc ses opposants à voter "la dame" ! C'est ainsi qu'on l'appelle ici et voter n'est pas plus compliqué que ça ! Moins de prise de tête que pour nous...

Vous imaginez ça en métropole ? ça va drôlement nous manquer...

Allez, votez bien, même si ce n'est pas facile !

20170422_192434_resized

Nous revenons de notre bureau de vote qui a fermé à 19h.  Nous avons assisté au début du dépouillement. Comme nous sommes dans la commune d'Edouard Fritch, le président de la Polynésie qui a appelé à voter Fillon, les premiers résultats sont prévisibles: Fillon arrive en tête suivi de près par Marine. Macron est loin derrière et les autres candidats quasi inexistants. 

20170422_193255_resized Dans le bureau d'à côté, les résultats sont notés au fur et à mesure. Là, c'est Marine qui arrive en tête devant Fillon. Affaire à suivre...à vous de prendre le relais !

Posté par courzac à 04:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Rimatara-1

Avant toute chose je viens souhaiter un très bon anniversaire à Pascale, ma p'tite soeur ! 

IMG_5989 Départ lundi matin pour Rimatara, une des 5 îles des Australes. Les autres îles sont Rapa Iti (la plus éloignée, desservie uniquement par bateau tous les 1 ou 2 mois), Rurutu, Tubuaï et Raivavae. L'archipel des australes est le plus au sud de la Polynésie, éloigné de Tahiti de 600 à 1300 km. Nous ne nous y étions encore jamais rendus. On pourrait croire que toutes ces îles se ressemblent mais c'est faux; elles ont chacune leurs particularité géographique ou culturelle. Le premier a en avoir parlé est James Cook en 1769. A l'arrivée à Rimatara, un petit feu est allumé et chaque voyageur passe dans cette fumée, signe de bénédiction et de purification. C'est une tradition ancienne toujours respectée. Nous découvrirons, tout au long de notre séjour que les taraditions sont très vivantes aux Australes.IMG_5683 Dans l'avion de Tahiti, tout un groupe de personnes habillées de bleu et parlant anglais. A l'arrivée à Rimatara, tout un groupe de personnes vêtues de rouge pour les accueillir. Ceux de Rimatara reçoivent pour 5 jours leurs lointains cousins des îles Cook !

IMG_5684Ils ont la même reine pour ancêtre et se retrouvent de temps en temps pour célébrer leur histoire familiale. Durant 5 jours, ils vont passer de famille en famille, de paroisse en paroisse. Aux Australes les habitants sont tous protestants et leur foi très vivante. Chacun donne de son temps et de son argent pour sa paroisse.IMG_5689 Claudine est là pour nous accueillir dans l'une des 2 pensions de l'île. La nôtre s'appelle Ue Ue.

Comme à chaque fois que nous allons sur une île, JF va retrouver des personnes travaillant au HC venues voir la famille dans les îles! Bien que très étendue (aussi vaste quel'Europe, je vous le rappelle), la Polynésie est peu peuplée et tout le monde a un cousin quelque part.

 

IMG_5803 4 bungalows posés dans un luxuriant jardin.

IMG_5800 Des grenadiers partout mais aussi des oranges, clémentines, pamplemousses, letchis, bananes, goyaves, pastèques, papayes, mangues, citrons...Les Australes croulent sous les fruits de toutes sortes et chacun se sert le long des routes. 

IMG_5692 Notre hôtesse nous fait faire le tour de son île en 4x4. Rimatara ne mesure que 8km/2 et une route de béton permet d'en faire le tour. Il est temps de déjeuner et nous arrêtons dans le seul snack de l'île où l'on sert pizzas et croque-monsieurs. Nous discutons longuement avec les propriétaires. Lui, David est popa'a, militaire à la retraite. Elle, Stéphanie a hérité d'un bout de terrain de sa grand-mère sur l'île et ils ont décidé de tout plaquer en France pour venir s'installer là. Dur, dur et pas aussi facile que dans leurs rêves mais ils tiennent bon.

IMG_5737 La pension nous prête des vélos et nous partons faire notre premier tour de l'île à vélo. Nous en ferons un chaque jour. Ce sont toujours des vélos à rétro pédalage et je me casse régulièrement la figure avec !

IMG_5698 Premier arrêt au cimetière. Il est magnifique et regarde la mer. Des pierres blanches dressées sur le sable.

IMG_5694 Ici le tombeau de la famille royale.

IMG_5714 Nous continuons jusqu'au port, situé en bordure de l'aéroport.

IMG_5729 Comme il n'y a pas de lagon à cet endroit là, les plages regorgent de coquillages apportés par l'océan. Nous en ramènerons plusieurs kilos...

IMG_6226 Très nombreux sur certaines plages, ces petits opercules de coquillages qui m'émerveillent. Ils correspondent à la "porte" des bigorneaux.

IMG_6225 C'est magique, non ? Je ne sais pas encore ce que je vais en faire...mais comment résister à ces petits trésors de la Nature qui ne semblent tenter que moi ?

IMG_5752 Beaucoup de bénitiers, aussi.

IMG_5898 Un requin est venu s'échouer et fait le régal des bernard-l'hermitte.

IMG_5740 La route est en béton et plate la plupart du temps ce qui est bien agréable. Côté mer, mais parfois des 2 côtés, des haies de pandanus nous protègent du vent qui est très présent. Grâce au vent et parce que nous sommes plus près de l'Antarctique (?), la température est bien plus agréable qu'à Tahiti, ce qui me convient parfaitement.

IMG_5767 Le deuxième port et ses 2 bateaux de pêche.

IMG_5765 Jonas, un jeune sur son vélo accepte de nous prendre en photo. Je crois que c'est la première fois qu'il tient ce genre d'appreil entre ses mains et il lui faudra s'y reprendre à plusieurs fois. 

IMG_5768 Nous achevons le tour de l'île aux derniers feux du jour.  Nous rejoignons la pension où le dîner nous est servi à 19h. Au menu: crudités, poison grillé, steak grillé, riz, pamplemousse.

Posté par courzac à 03:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Petits billets de Joëlle de Mars-suite

taille-palisse-fm-l720-h512-c

Le 11

Un peu de jardinage entre deux averses pour finir de tailler les fruitiers, mettre le compost en sac et aérer le bac en cours d’élaboration. Visite chez le vétérinaire pour faire faire une piqure afin de calmer les démangeaisons d’Aristo : avec les beaux jours qui s’annoncent les vilains matous, qui ne sont pas du quartier, viennent s’en prendre aux résidents et notre pacifique minou est rentré la face lacérée de coup de griffe et une petite blessure sur l’arcade sourcilière. Lorsqu’une  croute annonce la guérison, une bonne petite séance de grattage s’en suit qui remet la plaie à vif. C’est chaque fois le même scénario !

Le 12

Matinée pluvieuse !...Journée paisible agrémentée de coup de fils de mes sœurs. Je viens de terminer un joli livre prêté par Joëlle : « Les enfants des justes » de Christian Signol. Comme il faut s‘y attendre la fin est triste et je verse ma petite larme. En vieillissant, il est plus difficile de maîtriser ses émotions : Ou bien, de colère, je traite, dans le vide, les gens de tous les noms d’oiseaux, ou bien je pleure et parfois les deux !...

Le 13

Arrivée de Janig qui amène avec elle le soleil corse ; ou plutôt : le soleil breton est revenu pour lui souhaiter le bienvenue ! Le silence s’entend de nouveau et c’est si apaisant ! Je me suis attaquée au ménage : les carreaux de l’étage, en particulier, qui avaient pris des embruns avec la tempête. Cette amélioration du temps permet aussi d’aérer en grand la maison. Une odeur de printemps flotte dans l’air…et surtout de jasmin : celui de la véranda embaume toute la maison. Promenade dans le bourg avec ma très chère sœur qui trouve notre petite ville bien changée.

Le 14

Venue des vendéens pour un bref séjour dans la soirée. Ils repartent jeudi matin. Ils s’occupent de leur  unique petite fille, qui a maintenant 4 mois, dès que besoin urgent, Les parents de Magali habitant plus loin. Retrouvaille en famille bien sympathique ! Comme promenade journalière nous partons vers le village qui surplombe le pont de l’Iroise par le sentier forestier. Un passage particulièrement boueur est la seule difficulté du parcours, mais il salit bien nos chaussures de ville !!

Le 15

Après le déjeuner, pendant que Michel faisait sa sieste, une promenade avec nos hôtes nous a mené à Kernisi pour voir le panorama sur Brest et descendre jusqu’à la grève. La remonte a été un peu difficile : nous n’avons plus vingt ans et manquons, après ces mois pluvieux, d’exercices.

Le 16

Les vendéens nous quittent après le petit déjeuner pour visiter la presqu’ile Quiberon avant de regagner leurs pénates. Comme tous les jours, Janig et moi, nous faisons une grande balade : aujourd’hui le circuit de Penalein, environ 6 kms, peut-être plus.

Le 17

La promenade journalière nous mène de Pont-Callec à Penalein par le sentier pédestre nouvellement remis en état par l’association de quartier ; puis vers Moulin-Neuf. A notre retour Michel avait préparé le civet pour demain, date d’arrivée de Pierre-Jean avec Jocelyne l’amie d’enfance de Janig. La soirée nous permet d’aller jusqu’à l’église pour recomposer les bouquets avec les camélias de chez Lisette, nous y retrouvons Brigitte qui fait toutes les semaines le ménage des lieux bénévolement bien sûr.

Le 18

Arrivée de Pierre-Jean et Joselyne pour le déjeuner. Nous partons à quatre visiter Le Faou, que mes chers, frère et sœur, ne connaissent pas. Le centre est en travaux depuis des mois !...les lignes aériennes sont enterrées et les pavés remis en place dans cette rue centrale où sont rassemblées le plus grand nombre de maisons moyen-nageuses du Finistère. Puis, en route pour Rumengol, siège du sanctuaire marial, berceau de la famille de Jocelyne, très émue de revoir les lieux de sa jeunesse qui a  bien changé : le petit village est presque mort l’hiver.

Le 19

Dimanche gris mais joyeux car nous  déjeunons en famille élargie. Pierre-Jean emporte avec lui trois cageots de petits fagots pour sa cheminée, après m’avoir aidée à fabriquer deux pièges à frelons asiatiques. J’avais récupéré en mairie deux bouchons protecteurs quelques jours auparava il faudra, fin mai, signaler si nous avons piégé ces prédateurs. La soirée se passe avec Janig, heureuse d’avoir revu son amie, à la chaleur de l’âtre devant une enquête policière à la télé.

feu-1

Posté par courzac à 03:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les petits billets de Joëlle de mars

jardin_pluie_zoia_kostina_thinkstock

Le 1° Mars

Il pleut, il pleut à n’en plus finir. Les giboulées couchent les jonquilles et abîment les mimosas en fleurs…Nous entrons en carême : l’office des cendres a lieu à l’église de Loperhet, quasi pleine, mais petite. L’assemblée se réduit au noyau dur de la paroisse. La célébration est présidée par notre curé assisté du diacre. Un duo qui porte des ornements neufs, taillés dans le même tissu : Chasuble et dalmatique. Ce diacre a célébré son premier baptême dimanche dernier durant la messe.

Le 2

Le ciel bleu est revenu, ainsi que le soleil. C’est un vrai plaisir. Autre joie qui me rappelle un passage de l’évangile bien connu de tous : j’ai retrouvé la clé perdue ! Elle était tombée de ma poche, au pied de l’escalier du jardin, côté voiture ??...bref, maintenant j’en ai trois, mais c’est une bonne nouvelle. Avec des draps inemployés et l’aide de Joëlle, j’ai commencé des couettes pour notre grand lit. Sacha a décroché la médaille d’or en natation (crawl) pour son école : Super !

Le 3

Entre les giboulées, je termine la taille de la haie d’hortensias, Michel les rosiers. Il finit également la tonte de la prairie (je n’ose dire la pelouse !). Nous terminons aussi la housse de couette, avec Joëlle, l’après-midi.  Une vieille couverture pliée et deux taies usagées  confectionnent un grand coussin pour la sieste du minet : il apprécie sa nouvelle couche.

Le 4

Répétition expresse de la messe de demain : heureusement que j’ai pris une clé de la maison, sinon, au retour, j’étais à la porte de la maison, Michel étant parti aux courses. Les carnets de Julie intéressent toujours autant Michel après sa sieste. Le maire avec des élèves des classes bilingues vient de dévoiler la plaque  « Breizh 5/5 » qui réclame la réunification de la Bretagne à cinq départements au son des bombardes, chants en breton. Ceci à l’entrée de la commune.

Le 5

La chorale a bien soutenu l’assemblée pour ce premier dimanche de carême. Je ne me suis pas attardée en palabre car nous devions partir pour Brest : Déjeuner au restaurant pour l’anniversaire de Sébastien, qui nous invite pour la fête des grand-mères. Michel conduit à l’aller et moi au retour, car j’ai été plus sobre ; D’ailleurs je repars avec la bouteille de côtes du Rhône qui n’est pas terminée. Il parait que cela se fait maintenant !...Tempête cette nuit qui se poursuit. J’ai eu peur pour la verrière de la façade qui tanguait dangereusement ; le mimosa du voisin n’a pas résisté : il est cassé à la basse. Il y a beaucoup de dégâts et le vent souffle toujours !

Le 6

Les rafales de vent ont atteint 193km/h à Ouessant, pas étonnant que nous ayons eu des embruns qui ont causés beaucoup de dégâts dans la commune. J’en ai eu des échos lors de la dernière séance de broderie à l’école : trois grands arbres sont tombés chez Annie épargnant de justesse sa voiture ! Le port du passage a vu ses grands voiliers, au sec, couchés pas le vent !...La prochaine rencontre avec les enfants aura lieu à l’Avel-Vor, le 3 avril lors de l’exposition des travaux avec la venue du brodeur professionnel David Le Gac.

Le 7

Prise de sang aux aurores au laboratoire ; Je rapporte des croissants demandés par Michel pour le petit déjeuner. Une fois n’est pas coutume : c’est l’occasion qui fait le larron, mais pas trop souvent, car ces viennoiseries bien bretonnes saturées de beurre, ne sont pas très compatibles avec le cholestérol. Le résultat dès la fin de l’après-midi est bon.  Le rendez- vous au presbytère pour les accueillants regroupe quatre personnes. Nous prenons deux voitures, car l’un des conducteurs doit poursuivre un peu plus la réunion, pour nous rendre au Relecq-Kerhuon. C’est avec joie que j’ai retrouvé là-bas, parmi tous les accueillants des 7 paroisses de l’ensemble Nord-Elorn, une amie avec qui j’ai fait deux années d’études de bible, il y a un moment. Nous avons pu échanger des nouvelles (entre autres que son fils, autiste, loge au foyer de notre commune et s’y plait beaucoup.) et vivre ce moment de plaisir que sont des retrouvailles.

Le 8

Depuis la tempête, c’est la boucaille ! La pluie ne cesse pas…Le bilan des dégâts de Zeus sont importants y compris pour le patrimoine : un calvaire dans le nord a été décapité au niveau du socle !...Nous avons reçu les photos de l’anniversaire de Sacha au musée de la Marine à Paris avec ses copains : c’est une bonne idée culturelle de faire ainsi d’une pierre deux coup.

Le 9

Comme je n’ai pas de hanche et que je ne trouve pas toujours ce qu’il me faut au rayon homme, Joëlle fait les ajustements de mes pantalons.  Je lui sers de petites mains. Le crachin persistant, nous nous sommes attelées à cette tâche. Nous avons également installé la housse de couette, dont elle voulait voir l’effet, sur notre lit : super ! Je vais chercher un nouveau drap blanc dans mes réserves pour en faire une seconde. Ma soirée a été occupée par la confection d’un porte-clés brodé, souhaité par Joëlle pour sa belle-sœur. L’échange est vraiment une source de joie !

Le 10

Les bouchons pour confection de piège à frelons asiatiques sont arrivés en mairie : encore du bricolage en vue…hélas, l n’y en avait plus lors de mon passage : en deux heures le matin les 200 exemplaires sont partis. Je tenterais ma chance mercredi prochain. La bruine incessante m’encourage à confectionner des petits fagots que je range soigneusement dans un cageot de carton à l’intention de qui en voudra, car j’ai une bonne quantité de bois sec sous la terrase.

161458comparatif-1

 

Posté par courzac à 03:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pâques à Lannois

IMG-20170414-WA0009 Pâques à Lannois pour Arthur et Rémi (ici dans le TGV), Xavier, Charlotte et Marius mais aussi Pauline, Timothée et Zénaïde !

IMG-20170416-WA0025 Aliénor, la petite soeur de Timothée est aussi de la partie !

IMG-20170416-WA0030 ça ne s'arrête pas là...les jumeaux ont invité 4 copains à se joindre à eux !

 

IMG-20170416-WA0015 Malgré les travaux inachevés dans la Grande Maison, une belle table a été dressée.

IMG-20170416-WA0034 Voilà une bien sympathique tablée !

 

IMG-20170416-WA0009 Les cousins sont heureux de se retrouver.

 

IMG-20170415-WA0016 Maintenant qu'il marche, Marius peut faire le tour de la propriété...

..IMG-20170415-WA0027 ou bien jouer à promener son nounours.

IMG-20170416-WA0027 Zénaïde et Pauline au grand soleil.

IMG-20170416-WA0028 Zénaïde porte ici la robe que Pascale avait offerte à Pauline à sa naissance !

IMG-20170416-WA0042 Marius a vécu sa première vraie chasse aux oeufs !

IMG-20170417-WA0000 Même la poule a joué le jeu !

Posté par courzac à 02:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Pâques chez les Roannais

IMG-20170412-WA0003 Envoyées par Héloïse, quelques jolies photos de nos bouts de choux de Roanne. Jean et Bertille sont de plus en plus complices et c'est craquant de les voir si affectueux entre eux.

 

IMG-20170413-WA0001 Jean à vélo dans les rues piétonnes de Roanne, suivi par son copain Timothée !

IMG-20170414-WA0007 A la gare de Roanne, ils attendent leur papa de retour du travail en provenance de St Etienne.

IMG-20170414-WA0008 Un petit amour de Bertille !

IMG-20170416-WA0026 Pour le we de Pâques ils sont partis à Bourg Argental dans la famille de Guillaume.

IMG-20170416-WA0019 Avec son grand panier, Jean part à la recherche des oeufs dans le jardin en compagnie de sa grand-mère. Très calme (je l'ai vu sur une vidéo) il fait attention où il met les pieds, il range chaque oeuf dans le panier avant d'aller en ramasser un autre et il n'y goûte même pas !

IMG-20170416-WA0021 La fratrie.

IMG-20170416-WA0022 irrestistible, non dans son beau poncho ?

Posté par courzac à 03:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]