Carpe Diem

JF

Voici quelques photos que JF m'a envoyées ces derniers jours.IMG-20160922-WA0017 Le jour de son anniversaire il a reçu des petits mots doux de la part de ses collègues du Haut Commissariat !IMG-20160922-WA0023 et puis aussi un cadeau !

IMG-20160922-WA0022 Qu'il est gâté !

DSC00726A Ce n'était pas fini puisque ma voisine Christine l'a invitée à dîner en compagnie d'une nouvelle arrivée sur la résidence !IMG-20160923-WA0000 Ce jour-là  il y avait aussi la rentrée universitaire...IMG_4575 JF était présent, 2 bancs au-dessus du Haut Commissaire et des ministres.IMG-20160925-WA0009 Le lendemain il prenait l'avion pour Paris où une semaine de réunions l'attendait. Il en a profité pour voir Arthur et Rémi durant le week end. De mon côté j'étais aux fiançailles de Clément et Marie.IMG-20160925-WA0008 Dimanche, Mathilde a reçu JF et les jumeaux pour un délicieux repas dominical ! Son Clément à elle était absent ce jour-là.

A peine de retour de Roanne et Lyon, il se peut que je fasse un aller-retour sur Paris cette semaine, histoire de retrouver JF...

 

Posté par courzac à 05:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


P'tits billets d'août-suite

IMG_0294Le 11

Hier, avec Joëlle, nous avons fait une première marche autour du quartier. Aujourd’hui, nous emmenons Michel au port du Tinduff prendre l’air de la mer. Ce matin, il a eu une excellente surprise : son ami d’enfance avec qui avons eu des mots, il y a environ 45 ans ou même plus, avant un silence depuis cette époque, lui a écrit pour reprendre contact. Je trouve cela merveilleux et une preuve de maturité certaine que nous n’avions pas dans les années soixante-huitardes. Mais tous comptes faits, je préfère « Pace and love » à « peur et violence » L’utopie ancienne était bon enfant au regard du salafisme, même s’il y avait quelques anarchistes révolutionnaires tel que « Dany le rouge » qui est devenu, en s’assagissant par la suite, un député un européen écologiste.

Le 12

Coup fil de J, l’ami d’enfance : c’est comme si l’on ne s’était jamais quitté, sauf que les nouvelles sont abondantes. L’amour propre, objet de combat spirituel mené  par Thérèse d’Avila et enseigné à ses filles comme primordial, n’est plus de saison à nos âges et la vie en est grandement facilitée: c’est un vrai bonheur, Alléluia !

Le 13

L’été est arrivé à nouveau pour ce grand week-end qui débute par le départ de Vincent et Génia pour la Bulgarie et qui nous ont donné un petit coup de fil de l’aéroport. Ils rentrent le dimanche en huit. Avec Joëlle, nous avons partagé les salades qui sont toutes venues à maturité en même temps. Les boutures de rosiers faites l’an passé donnent leurs premières fleurs d’un rose tendre. Bref, c’est le bonheur à la campagne…

Le 14

J’ai trouvé une deuxième vie pour les sachets de croquettes du chat : des poubelles journa lières. Une fois pleins, il suffit de refermer le sachet qui devient hermétique, sans dégager d’odeur désagréable. Super !

Le 15

Messe au sanctuaire marial de la Fontaine Blanche avec Monique, que j’avais invitée également à déjeuner, après l’apéritif champêtre de la paroisse sous des frondaisons centenaires. Pendant que Michel faisait sa sieste, nous sommes parties à L’Hôpital-Camfrout, distant d’une quinzaine de kilomètres, où était la pharmacie de garde,  Michel ayant omis de renouveler ses médicaments. L’occasion faisant le larron, nous en avons profité pour visiter cette charmante bourgade en bordure de rade : la si jolie petite église Notre-Dame, la chapelle Ste Anne près de la grève de Traon et enfin le port de Kerascouët. La ria est magnifique par beau temps et mer haute, ce qui était le cas. En longeant à pied cette dernière en partant du bourg sur quelques centaines de mètres, nous avons vu Alain et Andrée prendre leur bain dans la ria, au pied de leur maison, celle du chantier naval du père d’Alain (Tonton Pierre), qui était là, charpentier de marine. Ce sont les enfants d’une de nos premières clientes, connue à la cure de Tréboul et que nous appelions « Tante Mimi »; Ceci du temps où notre territoire s’étendait loin vers le sud Finistère, faute de praticiens. Je n’ai pas osé interrompre leur baignade, d’autant que ce sont surtout leurs parents que nous fréquentions.

Le 16

Pendant que Sébastien va chercher JS, Cécile et Kim à l’aéroport de Nantes, nous gardons les filles. L’après-midi la baignade s’impose par ce temps caniculaire, pour les demoiselles. Donc direction le Tinduff avec Joëlle, venue nous rejoindre à la maison. Michel, qui redoute la chaleur autant que la froidure, nous  accompagne. Installé à l’ombre dans une anfractuosité de la falaise, ce dernier  surveille les ébats de ses petites filles, ravies de patauger dans l’eau plus que tiède, en petites culottes, faute de maillot de bain ! Ces dernières rincées et mises à sécher au retour dans le jardin, ont été prêtes bien avant l’arrivée de Sébastien : mission accomplie, et les « Bénodet » sont revenus chez eux. Nous verrons tout ce petit monde samedi prochain.

Le 17

La grisaille, qui a un peu humidifié la terre cette nuit, m’a permis de commencer le sarclage des plates-bandes. Une lessive a pris place sur le fil du jardin et le reste de l’après-midi, et très tard le soir, a été consacré à la lecture : la vie d’un enfant unique, devenu aveugle à 7 ans, puis chef d’un réseau de lycéens à 17 ans pendant la guerre, qui fût intégré par la suite à un autre réseau. Trahi par un des leurs, il fût torturé pendant des mois puis déporté à Buchenwald.  Il est mis dans la baraque des handicapés, ce qui lui permit d’échapper à la chambre à gaz. Délivré par les américains, alors qu’il n’était plus que l’ombre de lui-même, il reprend ses études et sa vie…. Il émigre aux USA où il termine sa vie comme professeur d’université. Il ne cessait de dire que sa cécité était un don du ciel, qui l’avait protégé de la superficialité des choses. Un livre merveilleux,  dont, hélas, je ne me souviens plus du titre !!….

Le 18

Le 19

Une vraie pluie a dirigé mes pas vers la médiathèque, afin de faire une réserve de livres pendant la fermeture de l’établissement durant quinze jours. Mais le soleil m’a renvoyée au jardin. Cependant au bout d’une heure et demie d’activité, je me sens fatiguée. Les jeux olympiques occupent aussi une partie de nos journées selon nos préférences en matière de sport : Michel attend toujours avec impatience l’équitation, qui lui rappelle le temps où il caracolait sur Kenta.

IMG_0292

Posté par courzac à 05:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Cadeaux de Joëlle

 Joëlle n'était pas venue les mains vides, lors de son passage...des livres, des pots de confiture vides...et de magnifiques et anciennes robes ayant appartenu à sa famille ! Elles trouveront leur place, sans doute, dans la chambre d'enfants de la Petite Maison lorsqu'elle sera exempte de locataires. 

IMG_1596 Je vous laisse admirer ces tissus de coton comme on n'en fait plus...

IMG_1597 ces plis "religieuse" et cette broderie anglaise...

IMG_1602 robe en coton plus léger et ornée de délicates arabesques en "jour Venise"...

IMG_1598 Et la dernière, la plus délicate en voile de coton brodé de plumetis...On dirait presque une robe de baptême ! Quel beau cadeau !

IMG_1611 Encore un don de Joëlle avec cet étonnant et beau pigeon de terre cuite, tel un épi de faîtage. Il a pris place sur le rebord de la grande fenêtre du séjour.

IMG_1622 Amusant ce petit hérisson de terre cuite sur lequel on peut faire pousser du gazon ! En attendant ce jour, il tient compagnie aux herbes aromatqiues de la terrasse ! 

Merci, Joëlle pour toutes ces belles choses !

Posté par courzac à 06:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vide grenier

 Dimanche, je me suis levée de bonne heure pour accompagner Isabelle et Sara au vide-grenier de St Enogat. il fallait que nous ayons le temps de baguenauder avant l'heure de la messe...

IMG_1628 J'y ai déniché cette jolie petite valise en carton. C'est toujours utile pour ranger des jouets, des papiers...

IMG_1625 Ce joli boutis a pris sa place, pour l'instant du moins, sur un des fauteuils tout usé du salon.

IMG_1655 ça tombe à pic...des petits cadeaux à offrir à Jean puisque je pars à Roanne !

IMG_1658 Et puis de petits livres en carton.

IMG_1660 Pour 0,50 €/pièce, des petits pots de peinture qui vont retrouver leurs frères dans ma boite. ils me sont utiles pour la peinture sur bois, les pochoirs...

IMG_1662Toujours de la peinture mais à l'huile cette fois-ci. C'est pour Héloïse qui va prendre des cours à Roanne !IMG_1656 Je n'ai pas pu résister devant ces jolies boites (pleines) de sachets de thé ou de tisane "made in England".

IMG_1659 Cette boite là va me servir à stocker les tablettes de chocolat dans le placard...

IMG_1663 Une jolie bonbonnière qui a perdu son couvercle. soit je lui trouve un couvercle argenté dans ma réserve, soit cette bonbonnière va devenir un vase !

IMG_1664 Une affaire ! un grand voile d'ombrage qui va nous permettre d'attendre que notre prunus de la terrasse nous fasse de l'ombre...c'est tout neuf !

IMG_1667 le clou du spectacle...cette adorable chaise pliante ! Je suis enchantée de ma trouvaille  (pour 3 fois rien...) ! C'est petite chaise se révèle être en fait une chaise de peintre !

IMG_1668 Elle est très légère, pliable en 1 instant et sa petite poignée la rend bien pratique à transporter. 

IMG_1669 Lors d'une précédente brocante, j'avais trouvé, pour pas cher du tout, cette sompteuse maison de poupées en bois ! Y'a plus qu'à trouver les petites poupées...

 

Posté par courzac à 05:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

JF !

DSC_0644 1 an de plus mais toujours aussi beau ! Bon anniversaire !

Posté par courzac à 05:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Les petits billets de Joëlle du mois d'août

 20160614_121231_resized

Le 1° août

Hier après-midi, j’ai fait deux lessives qui ont séché au soleil, au vent, entre quelques jolis nuages, par un temps vraiment breton que j’apprécie énormément. Comme j’avais une petite envie de marche, j’ai descendue toute la rue pour aller sonner à l’huis d’une ancienne camarade de classe de Sébastien et de sa maman, qui viennent de réintégrer leur maison familiale après un long séjour dans le sud-ouest. Marie-Renée est maintenant nonagénaire et sa santé s’est amenuisée. La maison est en pleins travaux…mais nous avons passées un délicieux moment ensemble autour d’un goûter improvisé. Puis, de concert, nous avons remonté la rue, ce qui a permis à Marie-Renée de faire sa gymnastique quotidienne à la grande satisfaction de sa fille : c’est l’occasion qui fait le larron !...

Le 2

Temps gris pour quelques jours encore. Joëlle a profité des soldes pour m’acheter une chemise de nuit comme je les aime : en coton, pour 5 euros, que Michel lui a remis en mon absence. Avoir des amies qui veillent sur notre bien-être est une bénédiction. Ensuite, pour sortir un peu Michel, lors d’une fenêtre de temps ensoleillé, nous sommes partis tous les trois à la cueillette de salicorne. Michel durant le temps de ramassage, s’est éclipsé dans un lieu plus abrité que le bord de mer, le vent s’étant levé, pour aller voir un joli cheval au pré, pas farouche et dont il a pu caresser le chanfrein. L’âge venant, Michel aime de plus en plus les animaux. Un retour rapide s’est ensuite imposé, Mimi ayant un peu froid. Nous avons conclu cette petite escapade par une pause-café, laissée en souffrance par un départ un peu précipité dû à la marée. Apprendre à profiter du temps présent est une forme d’ascèse joyeuse, me semble-t-il.

Le 3

J’ai apprécié ce matin la mise au point du philosophe Jacques Ricot sur l’expression : « Mourir en martyr ? » à la fois dans le christianisme mais aussi l’islam, et sa précision sur le Djihad avec l’introduction de la brisure de la dualité : « la demeure de L’Islam » et « la demeure de la guerre » par cette troisième catégorie, celle qui permet la coexistence pacifique entre musulmans et non musulmans : « la demeure de la trêve ou du pacte ». Ceci fait que le djihad est aussi un combat spirituel dans la voie de Dieu, qui est en phase avec la modernité.

Le 4

Comme nous sommes quelque peu coincés à la maison par un automne égaré en août,   après avoir récolté et décortiqué les gousses de nigelle de Damas pour en extraire les graines, j’ai confectionné des petits sachets avec du papier d’enveloppes ainsi recyclé. J’ai adopté le pliage du petit sac pris à la médiathèque qui contient des graines de salade. J’irai déposer ma récolte dès que possible dans cette grainothèque débutante. Je vais faire la même chose pour les graines de capucines.

Le 5

En me rendant à la médiathèque, j’ai croisé mon ami Paul et son épouse, qui avait fait de ce lieu, le but de leur promenade du jour, en passant par les chemins creux. Il a participé à « Brest 2016 » avec les composteurs. Comme je lui demandais comment il a vécu l’évènement, il m’a raconté qu’Il avait décoré pour le stand des petites poubelles à déchets, l’une avec une représentation de « Hermione » et l’autre de la « Marie-Claudine ». Or un membre d’équipage de l’Hermione est venu au stand et il a demandé, à la fin de sa visite, s’il pouvait emporter la poubelle, car il en cherchait une. Affaire conclue, c’est le lendemain que Paul et Caroline sont allés à bord porter la fameuse poubelle. Il m’a par ailleurs confié, qu’il serait à la carrière de L’Hopital-Camfrout pour la fête des tailleurs de pierres : Il s’est mis à la taille de pierre de granit ! Il est incroyable…mais plus vrai que vrai !

Le 6

Le passage de Joëlle, nous a permis de tondre la pelouse. C’est elle surtout qui a poussé la tondeuse. Je m’occupe plutôt des bordures. J’ai fini de nettoyer le trottoir et l’entrée du garage. A nous trois, nous arrivons à entretenir à peu près le jardin. La petite famille de Plabennec revient de vacances et viennent déjeuner à midi nous raconter celles-ci.

Le 7

Quel dommage que le crachin se soit invité ce matin, la fête de la confrérie de la fraise en a été quelque peu gâchée. Mais heureusement le soleil brillait à Lorient pour la grande parade celtique que nous avons regardée comme chaque année. Formidable de vitalité !  Je suis toujours un peu déçue d’être lésée de la fin du défilé, car les présentateurs doivent rendre l’antenne au bout de 2 heures. Chaque année il y a des nouveautés : l’invité d’honneur était l’Australie et les Pipe-bands étaient composés d’australiens et de néo-zélandais. Une belle aventure humaine et musicale a vu le jour : La kevrenn des Indes crée « Soleil levant » en référence au navire de la Cie des Indes qui a donné ce nom à la capitale de L’interceltique. Cette kevrenn est composée de sonneurs morbihannais, d’artistes réunionnais, indiens, de double nationalité et de danseurs du cercle Bugale an Orient (enfants d’orient). D’où un voyage musical métissé…Merveilleux !

Le 8

Le temps se stabilise et permet de sortir dans le jardin qu’il est temps de toiletter ou plutôt d’essarter. Nous n’avons pas pu déguster les cassis, groseilles, myrtilles et cerises mangés par les oiseaux à peine mûrs, mais nous picorons sur le buisson les mûres dès qu’elles semblent à point. La deuxième récolte de framboises se prépare grâce aux bourdons, nous voyons très peu d’abeilles cette année… ?

Le 9

En fin de semaine, va débuter la fête de filets bleus à Concarneau durant quatre jours. Créée en 1905, celle-ci est l’une des plus anciennes et à l’époque, elle ressemblait plus à une kermesse. La sardine se faisant plus rare au début du XX° siècle, à l’initiative du maire, des notables, d’artistes, ce rassemblement festif avait pour but de récolter des fonds pour venir en aide à la population : Les hommes pêchaient et les femmes travaillaient dans les conserveries, mais lorsque la ressource en poissons devint plus rare, la misère a fait son apparition. Cette fête de la solidarité est devenue festival en gardant aussi la coutume de l’élection de la reine, prise parmi les ouvrières, à cette époque, pour mettre en valeur cette tranche de population dans la misère. Pour cette raison, seul le défilé du dimanche et le concert sont payants de nos jours.

Le 10

Ce mois est mal parti pour battre des records de chaleur…à moins que ce soit nous qui soyons devenus frileux ? Mais pour marcher c’est l’idéal. Ce que j’ai fait pour aller à la médiathèque porter les graines de capucines et changer mes livres. Au passage, je me suis arrêtée à la boulangerie : comme il se doit, je m’étais munie d’un sac en papier avec anse, qui avait servi à transporter une bouteille de vin offerte, donc bien solide. J’étais la seule dans la boutique dans mon genre ! Les autres attendaient le sachet de papier pour baguette. Ceci a le don de me mettre en rogne, lorsque l’on sait que nous, les français, nous talonnons les USA pour l’impact sur la planète à cause du gaspillage, et que nous vivons, à partir de maintenant jusqu’à la fin de l’année à crédit sur cette planète. Ce que nous consommerons d’ici janvier le sera au détriment de la reproduction, donc affaiblira encore plus la terre : quelle inconscience !…, Amen !...

IMG_0296

Posté par courzac à 05:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

JF en rando

 Je pars ce mardi pour Roanne puis, en fin de semaine pour Lyon et la région de St Etienne où vont avoir lieu les fiançailles de mon filleul et neveu Clément avec Marie ! Marie est une ancienne guide de la patrouille de Pauline ! Toujours les petites facéties du Bon Dieu...

8h30 de train...quel plaisir de quitter pour un temps les travaux en cours, de lire sans compter, de rêver, d'écrire, de regarder autour de soi... Pour compléter cette belle journéee me suis préparée un délicieux pique nique : tomates cerises, galettes de blé noir, compotée de brugnons du jardin...Que du bonheur !

J'ai pensé à vous préparer quelques articles pour cette semaine. Voici le premier avec quelques photos d'une randonnée effectuée par JF à Tahiti avec son club de rando.2016-09-11 09 Tahiti ce n'est pas tant ses plages, plutôt limitées que ses montagnes majestueuses et verdoyantes ! DSCN3176 Vous pouvez constater que ça monte !

DSCN3213 Il fait bien chaud...DSCN3171 Heureusement que l'eau est toujours présente ! Là aussi il faut faire attention et se méfier des courants, des trous d'eau, des anguilles qui mordent...

2016-09-11 13 Mais la récompense est pour la fin avec la baignade dans les nombreuses vasques que l'on trouve un peu partout, pour peu qu'on se donne la peine de grimper !DSCN3193 Content de ta balade, on dirait !

 

Posté par courzac à 05:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

La Petite Maison

 Quelques modifications de déco apportées dans la Petite Maison. 

IMG_1559 La commode de la chambre parentale (achetée chez un antiquaire de Saintes) est partie sur le palier.IMG_1549 A la place, j'ai installé la petite coiffeuse (de chez Mémé).

IMG_1542 Suite à la suggestion de Claire et Philippe qui ont dormi dans cette chambre en juillet, nous avons installé des tables de chevet.

IMG_1546 Pas suffisament de place au sol...Rémi a donc construit ces étagères murales. On pourra désormais y poser téléphone (ce n'est pas bon de dormir avec son téléphone près du lit !), son mouchoir ou son bouquin. Merci Rémi !IMG_1557 Le petit lit qui se trouvait sur le palier a trouvé sa place dans la chambre d'enfants, à côté des lits superposés.

IMG_1553 Au lieu de la coiffeuse, l'étagère en bambou a pris place.IMG_1552 Les jouets sont toujours sagement alignés en attendant d'être éparpillés par les prochains enfants à venir !

Mes projets pour cet étage ? 

IMG_1586

- Construire une longue étagère à jouets au-dessus du lit d'enfant.

- Construire la même étagère ou presque de l'autre côté du mur au-dessus du porte serviettes.

La première accueillera des jouets si jolis qu'on a envie de les montrer...

Sur la deuxième seront posées les trousses de toilette des locataires, à l'image des casiers que l'on pouvait trouver "à la colo" !

 

Posté par courzac à 05:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Naissance

enguerrand Je m'aperçois que j'ai oublié de vous annoncer la naissance de Engerrand à Rennes, le 13 septembre (juste 1 mois après Zénaïde) chez Jean-Christophe et Axelle ! Bienvenue à ce beau garçon, 10 ème petit-enfant chez Jean-Luc et Anne !

Posté par courzac à 19:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les lampes de Rémi

 Rémi s'est pris de passion pour la conception et l'élaboration de lampes au design original ! Voici ce qu'il a conçu et qu'il vous présente.

IMG_7007 

« l’Edison »

Un des plus grands scientifiques de l’Histoire a comblé mon inspiration.

 Voilà la première lampe née !

 Base en béton huilé, tige en cuivre, douille en laiton vernis, fil de lin et ampoule à filament. Voici ce qui fait de l’Edison une lampe hors du temps.

 Cette création s’adapte parfaitement à une table où la sobriété est reine. 

 L’ambiance diffusée par cette lampe vous fera voyager au siècle dernier. IMG_7021 

« l’Initiale »

Au fin fond des forêts bretonnes, caché par d’importantes ronces, cet arbre s’est offert à moi.

 Base en béton huilé, tronc en bois de sureau ciré, voilà pourquoi l’Initiale est une lampe atypique.

 Offrez lui un paysage champêtre, quelques marguerites, un dessus de cheminée et vous serez conquis.

 L'Initiale est idéale pour un éclairage tamisé, un livre à lire au coin du feu. IMG_6998 

« Geometriam » 

Effacer la rondeur du bois, donner de la géométrie et de la structure, voici ma dernière inspiration.

 Réalisation à l’aide de trois cubes en chêne huilé, tige en cuivre et fil en coton...il n’en faut pas plus pour Geometriam.

 Au bord d’une cheminée, au coin d’une table ou d’un lit, offrez lui un bel endroit.

 Son aspect élégant et huilé vous apportera une ambiance apaisée et sereine. IMG_7009 

« Hortus »

Pourquoi ne pas mélanger souplesse, végétaux et lumière ? Voilà le défi que je me suis lancé.

 Base en béton vernis entouré de bois pouvant accueillir des végétaux, tige flexible en ressort inoxydable et fil en coton, voici toute l’originalité d’Hortus.

 Un endroit lumineux et pourquoi pas difficile d’accès lui sera parfait.

 De la mousse, des fleurs ou du gazon à sa base vous offriront l’espace d’un instant la nostalgie des campagnes verdoyantes. Sa souplesse vous permettra de vous éclairer avec amusement.

IMG_7016 

« L’Immaculée »

Montrer sa présence et sa force de caractère. Je souhaitais une lampe qui dessine ces impressions là.

 Réalisée d’un seul bloc de béton huilé, voilà la solidité de l’Immaculée.

 Au centre d’une table nue, sobriété oblige, cette lampe trouvera sa place et y restera.

 Pour un dîner chic et élégant, tenue de soirée et robe longue souhaitées.

 IMG_7017 

« l’Inaccessible »  

Atteindre les cimes, être ébloui, se brûler les ailes, voilà où mon inspiration m'a conduit.

 Base en béton huilé, tige en cuivre, allumage terrestre...voilà donc la simplicité de l’Inaccessible.

 Du haut de son élégance, cette lampe se tiendra à merveille au bord d’un lit, d’un fauteuil où de tout autre endroit où il fait bon se reposer.

 Réalisée pour des instants de détente, vous aimerez être éclairé de hauteur. 

 IMG_7029 Chacune a son charme et son originalité...Il est doué mon fils ! Et vous, laquelle préférez vous ?

Posté par courzac à 06:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]