Carpe Diem

Petits billets de mai-Fin

 

la-foule-fidele-au-pardon-de-saint-yves

Le 21

Belle célébration ce matin, jour du grand pardon de « Aotrou Sant Erwan » à Tréguier. Le terme « Monsieur » ou « Madame », comme sous l’ancien régime pour le frère, la belle-sœur du roi, c’est un  titre honorifique de révérence, qui s’applique aux saints et saintes. Il en est ainsi de « Monsieur Saint Yves » ou « Madame Sainte Anne ». Le cantique pour la Saint-Pierre commence par « Aotrou sant Per… » Erwan se dit aussi Iffic, Chun, selon les régions de Bretagne.

Le 22

Une soeur du groupe de prière nous a quittés. Je vais donc covoiturer demain avec Maurice, le berger qui m’a succédé, pour aller à ses obsèques. Il vient de l’Hopital-Camfrout et nous nous rendrons à Lampaul-Plouarzel (1h de route). C’est ainsi que j’ai appris sa guérison suite à une prière des malades dans le groupe de prière : Il me racontera cela demain. Xavier, l’époux de Monique, a été mon prédécesseur comme berger. Ils ont déménagés pour la pointe Finistère alors que Monique était déjà très handicapée par sa maladie. Ils ont vécu durant des années une vraie montée au calvaire, je ne trouve pas d’autre comparaison. S’ils n’ont pas leurs auréoles, je me demande qui l’aura !! Libellé de l’avis : « Monique…est entrée dans la joie du Seigneur après 33 ans de maladie. De la part de son époux Xavier…Des dons pour la recherche contre la maladie de Parkinson seront préférés aux fleurs… »

Le 23

Nous avons, hier, tondu la pelouse à trois avec Joëlle : plus rapide et moins fatiguant. L’herbe est allée en partie dans les composteurs et le reste en futur paillage. Mon copain écolo David vient voir des ardoises ce matin pour bricoler une installation dans son jardin. Ces ardoises sont celles retirées du toit lors de l’installation des panneaux solaires. je suis très contente de m’en défaire : finalement il ne les prend pas car elles sont artificielles. Flûte. ..

Le 24

Pour le co-voiturage Gaëlla nous accompagnait. Je l’ai trouvée fatiguée…j’ai su « par la bande » qu’elle est très malade. Là-bas j’ai retrouvé beaucoup de frères et sœurs des groupes de prière et autres connaissances. La messe était concélébrée : un privilège de nos jours dans le diocèse. Mais Xavier est très actif dans sa paroisse. A la sortie de l’office la bruine a commencée à tomber en signe de circonstance, mais toute la célébration était axée sur la Jérusalem céleste. La plus jeune des filles a lu pour débuter un passage de St augustin, fils de Ste Monique. Chant d’entrée : Jérusalem céleste. Refrain prière universelle : Jésus toi qui as promis…Communion : Tu fais ta demeure en nous Seigneur. Chant final : L’amour jamais ne passera. Une très belle photo de Monique vers la quarantaine illustrait le feuillet de chant. J’ai retrouvé son doux sourire lumineux : elle était très belle et son âme l’était encore plus. Claudine arrive ce soir pour le goûter traditionnel. Elle repart demain.

Le 25

Ascension

En ce qui concerne Maurice : Il a été guéri en une nuit de sa maladie rhumatismale à l’ébahissement de sa rhumatologue, qui est restée stupéfaite de le voir sans canne et se levant normalement de sa chaise en salle d’attente. Depuis maintenant un mois et demi, il a repris la marche  avec son épouse (aveugle). Ils font cinq kilomètres par jour. Ses articulations ont dégonflées et il peut à nouveau écrire. Il a repris du poids et n‘a plus aucune douleur : donc plus de médicament…Bref, il a repris vie. Hier soir, je suis allée prier avec le groupe du renouveau à l’oratoire : quelques visages m’étaient inconnus…la vie continue. Je suis la mémoire de ce groupe, puisque j’étais là lors de son premier jour, il y aura bientôt 40 ans !

Le 26

En sortant de la messe avec ma Sœur Claudine, nous sommes allées saluer notre sœur Maria au cimetière. A elle, qui est maintenant supérieure générale de sa congrégation, j’ai raconté le pourquoi de mon attachement à la mémoire de ma petite sœur Maria. Je lui dois mon retour dans l’Eglise. A l’époque, je faisais l’école buissonnière ecclésiale depuis environ 7 ans. Mais la question spirituelle était bien présente. Je faisais également un remplacement d’infirmière au dispensaire de Ste Anne, tenu par les sœurs de Crehen, à côté de l’école du même nom. J’allais donc souvent bavarder avec les sœurs de la communauté. Un jour que je me rendais pour voir Sr Maria, elle descendait l’escalier avec sa supérieure, Sr Madeleine. Elle m’annonce qu’elle se rend à l’hôpital. Curieusement, j’ai eu l’intuition que je ne la reverrais plus, qu’elle allait nous quitter rapidement. Je lui ai alors écrit une lettre que je confiais à Sr Madeleine…

C’est chez Joëlle que nous avons pris un moment de détente dans l’après-midi, au milieu des fleurs de son jardin et sur sa terrasse avec une boisson fraiche.

Le 27

…Quelque temps plus tard, je croisais Sœur Madeleine : «… Sr Maria était trop fatiguée, aussi elle m’a demandé de lui lire votre lettre. Elle a écouté puis est restée silencieuse… au bout d’un moment elle m’a demandée de la lui relire, puis sans un mot, elle est partie… » C’était au environ des vacances de la Toussaint 1975. Début décembre, après avoir vaquée à mes occupations habituelles,  j’ouvre au hasard un livre d’un auteur protestant que j’avais pris au bibliobus : « l’essentiel de la foi ». Je tombe sur le chapitre « L’Esprit-Saint ». Ce titre fût une sorte d’illumination…  Séance tenante, je m’adresse au Seigneur le plus simplement du monde, comme Thérèse d’Avila faisait, je l’ai su plus tard, pour lui demander de m’envoyer l’Esprit-St et…Il est venu…Lorsque j’ai repris mes esprits, je savais que l’école buissonnière était terminée ; j’ai enfilé mon vêtement et je suis montée à l’église, je me suis assise au dernier rang près du bénitier et j’ai attendu : les larmes sont venues de plus en plus abondantes et plus je pleurais, plus j’étais heureuse. Environ un mois plus tard, j’entrais dans un groupe de prière du Renouveau de Brest. Nous étions en 1976. La communion des saints n’est pas pour moi une abstraction !

Le 28

Bonne fête à toutes les mamans…du ciel et de la terre.

Les mésanges sont parties ; j’ai vu un bouvreuil dans le cèdre…j’aime les oiseaux. C’est Evelyne, future marraine de Cécile, avec qui je travaillais à « Terre des Hommes » qui m’a branchée sur Michel, un prêtre de St Louis de Brest. Ils faisaient partie du même groupe de prière, dit charismatique, de Brest. Au téléphone, comme je commençais à lui bredouiller mon aventure pour lui demander un RV, il m’a dit rapidement : « Je viens vous voir ». Et il s’est déplacé jusqu’ici. C’est lui qui m’a réconciliée avec l’église et proposée d’emblée d‘entrer dans leur groupe de prière, afin que je ne sois plus seule. Quelle sollicitude de la part du Seigneur à travers ses serviteurs ! « Faire mémoire » de temps en temps pour chanter notre Magnificat me semble la moindre des choses….Alléluia !

Le 29

Hier, le ciel a eu « le don des larmes » pour la terre qui a pu chanter sa louange pour l’eau bienfaisante et exhaler une odeur à nulle autre pareille. C’est St Silouane de l’Athos qui parle et témoigne le mieux de cette grâce de l’Esprit-St qu’est le « don des larmes » assez peu connu dans notre église.  Aujourd’hui le ciel est gris et après les dernières températures, nous ne nous en plaignons pas.

Le 30

La tapissière est venue livrer le premier fauteuil ancien qu’elle a recouvert d’un nouveau tissu hérité de mes parents. Tant que les filles sont encore jeunes et indisciplinées, beaucoup plus que nous à leur âge, où il nous était interdit de sauter sur les fauteuils, lits et autres canapés. Je vais le garder dans une chambre à l’abri d’un accident toujours possible. La température est revenue à la normale, Ouf ! Je viens de terminer un joli livre : « Et soudain tout change » de Gilles Legardinier.

Le 31

Nous sommes allées, Monique et moi, visiter nos amis de l’Arche, hier, pour la messe hebdomadaire avec une liturgie anticipée de la « visitation ». Nos amis sont partis ce jour en visite à Vannes pour voir les carmélites, qui leur ont cédé leur ancien couvent et avec qui ils ont gardé des liens. Nous y avons bien sûr croisé les habitués et quelques nouveaux. Petit arrêt au retour sur la tombe de Jacky et coup d’œil sur les travaux de l’extension de ce cimetière  très occupé, sur un terrain en friche qui vient d’être dégagé et dont les allées sont déjà tracées.

 

Genevieve_Elisabeth_Disderi_Cimetiere_de_Plougastel_1856 (photos internet)

Posté par courzac à 03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Soirée de départ

J'avais tant à dire sur Tikehau je ne vous ai pas encore parlé de notre fête de départ...c'était vendredi soir. Désolée pour les videos qui ne sont pas encore lisibles...Daily Motion met un temps fou à en autoriser la publication, c'est très râlant !

IMG-20170616-WA0006 Nous avons déplacé tous les meubles du séjour sur les terrasses.

IMG-20170616-WA0008 2 terrasses pour accueillir canapés, tables et chaises.

P1000925 Nous avons fait venir Williams pour animer la soirée en musique. Williams, nous l'avons connu quand nous quêtions à l'Hyper U pour les sinistrés avec l'ordre de Malte. Il est handicapé (par son poids ?) et joue les WE devant le supermarché pour gagner quelques sous. Comme il est obèse et marche avec une canne, c'est Muna, sa vahine qui porte son matériel de sono et l'aide à s'installer. Quand ils sont arrivés, elle s'est inquiétée des chaises que nous avions. Elle m'a dit que ça n'allait jamais résister au poids de son mari ! N'ayant rien de mieux, nous avons empilé 2 chaises de jardin...et ça a tenu ! Quand Williams s'est lancé, il a chanté une chanson religieuse. Nous avons eu un peu peur que toute la soirée se déroule de la même façon mais il nous a rassuré en nous disant qu'il commençait toujours son travail par un chant de louange ! J'aime les Polynésiens...

P1000936 - copie JF a enfilé une de ses chemises tahitiennes et moi une robe en tissu polynésien que j'ai faite faire. On nous met autour du cou collier de fleurs de tiare et de coquillages, comme c'est la tradition.

IMG_0527 Nos invités se sont fait passer le mot: couronne de fleurs pour toutes les vahine ou presque.

IMG_7832 Comme nous sommes 2 couples à fêter notre départ ce soir là, certains invités enchaînent les deux soirées ! Nous sommes une cinquantaine.

IMG_7844 Pour le buffet, j'avais demandé à chacun de venir avec un plat. J'étais un peu inquiète au début car tous les plats qui étaient déposés sur la table étaient...du poisson cru ! Il n'y a pas à dire: on est à Tahiti ! Peu à peu le buffet s'est diversifié et était excellent. Nous nous étions occupés des boissons pour notre part.

IMG_0535 Isabelle (depuis 20 ans ici) et Domi (née ici de mère polynésienne). Quelle variété de couronnes !

IMG_7841 Camille-Marie, Anne-Claire, Bénédicte et Astrid. 3 son épouses de militaires et la dernière de banquier. Tous de passage, comme nous.

IMG_7853 Astrid, Catherine (depuis 20 ans ici), Domi et Isabelle (Polynésienne d'origine chinoise).

IMG_7843C'était sympa d'avoir 2 terrasses pour se déplacer...

IMG_7854 ainsi que le jardin que nous avons éclairé comme nous avons pu avec torches et bougies. Sur ces fauteuils, que des Polynésiens d'origine ou de longue date et le père Dominique, notre curé militaire.

IMG_7865 Là encore, Polynésiens de souche ou installés depuis longtemps et un mexicain, Engel !

IMG_7864 JF avec Rachel et Christophe. JF les retrouve presque chaque semaine pour déjeuner avec eux sur leur lieu de travail.

IMG_7858 Les 3 copines. A Tahiti, on ne dit pas amie mais copine...

IMG_7873 Entre le salé et le sucré j'ai lancé 2 jeux. Celui, classique de la chaise musicale.

IMG_7878 J'ai eu un peur peur que nos chaises ne résistent pas à ce traitement...

IMG_7882 Florent (Ordre de Malte) et Christine (ma voisine) étaient les finalistes.

IMG_7884 Et Christine a remporté...ma poule en papier mâché ! 

IMG_7870 Nous avons ensuite joué au jeu du cri des animaux. Chaque joueur pioche un nom d'animal et, les yeux fermés (c'est mieux avec un foulard) et à genoux doit chercher le joueur qui pousse le même cri. Je ris encore, rien que d'y penser !

Sans Titre

player" width="480" height="270" allowfullscreen="true">

La soirée s'est poursuivie plus calmement, toujours accompagnée par Williams, notre musicien adorable.

IMG_7887 Isabelle et Vetea, couple de Tahitiens dansent admirablement...

IMG_7888 et toutes sortes de danses ! C'est un vrai régal pour les yeux.

Sans Titre

IMG_7898 La plupart des invités sont partis bien après minuit et nous sommes restés quelques uns à savourer encore un peu ce moment béni.

Suite de la soirée dans un prochain article !

 

Posté par courzac à 04:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

St Jean

IMG_8030Bonne fête à tous les Jean nés sous la protection de St Jean le Baptiste !

 

Posté par courzac à 23:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

P'tits billets de mai-suite

 

tarte-seule (photos internet)

Le 11

Hier réunion de ma fraternité franciscaine. Il y a six mois que nous n’avons pas pu nous rencontrer pour des raisons de santé des unes ou des autres ; l’âge y est pour beaucoup : Monique 85 ans, Marie-Marguerite, Maryvonne, Denise 81, Josette 75, Joëlle 73 et Gwénola 50. Cette dernière handicapée est entrée à la maison de retraite de Plougastel depuis un peu plus d’1 mois. Je suis donc son chauffeur. Monique a pris en charge Maryvonne, qui a donné sa voiture à sa fille car elle ne peut plus conduire depuis sa fracture des deux poignets, Marie-Marguerite s’occupe de Josette, naine qui a bien du mal à retenir le bus « spécial handicapé » le mercredi. Seule notre hôtesse Denise est libre pour nous préparer, chaque fois, une tarte délicieuse pour le goûter.

Le 12

Ce petit monde de 7 personnes est assez représentatif de notre société. Il a voté en cœur et dans l’enthousiasme pour « Emmanuel », dont j’ai retenu une phrase de son intervention lors des obsèques de Corinne Erhel : « Il y a des personnes qui sont une grâce, qui quand elles accompagnent des combats difficiles permettent de ne jamais oublier le trésor que constitue l’humanité, Corinne en faisait partie. » Mgr Montel, quant à lui a rappelé que : « …la politique est la forme la plus haute de la charité car elle cherche le bien commun. » Toutes ces vénérables « mamies »  n’oublient pas que c’est à Robert Schumann (dont la cause en canonisation est étudiée à Rome) que l’on doit d’avoir vécu en paix depuis 1945 en Europe, d’autant qu’un article sur lui est à étudier dans notre revue  franciscaine de printemps. Elles sont viscéralement attachées à L’Europe. Par ailleurs, comme elles sont larges d’esprit, elles ne tiennent pas rigueur à Paul Ricoeur d’être protestant ! Elles sont merveilleuses !

Le 13

La discussion a été animée sur : La démocratie renvoie chacun à sa conscience depuis que  le catholicisme n’est plus religion d’état. La révolution nous a condamné à grandir et à prendre chacun notre décision en toute liberté. Il est tellement plus facile d’obéir à un parti, un syndicat, sans se poser de questions. Elle nous a obligés à passer de la simple religion à la spiritualité. Les saints sont des révolutionnaires pacifiques, à commencer par Saint-François, cet être éminemment libre et charismatique qui a osé l’impensable : S’il ne s’était pas battu, avec l’aide de Ste Claire pour le privilège de la pauvreté, aurions-nous eu Ste Térésa de Calcutta, sœur Emmanuelle, la Bienheureuse Jeanne Jugan…et tant d’autres. S’il n’était pas aller vers le sultan, aurions-nous eu les rencontres d’Assise, Aurions-nous eu notre très cher pape François ??…Sortir des sentiers battus est vivifiant : « quitte ton pays… va vers celui que je te montrerai… »

Le 14 mai

Il y a 51 ans que nous sommes mariés, Mimi et moi ! Une rareté selon Dédé du SEL, venu ce jour, chercher des pieds de capucines pour protéger ses fraisiers et un de citronnelle pour ses tisanes du soir. Les boutures de rosiers grimpants, que je le lui ai faites, je les lui céderai à l’automne, car elles sont encore peu enracinées. C’est un écolo pur jus qui se lance dans le maraîchage bio.

Le 15

Les journaux fourmillent de bonnes nouvelles. Ceci nous donne une autre vision de la France que celle véhiculée par les réseaux sociaux, en particulier internet. Bien sûr, il faut le temps de lire…de regarder aussi de belles émissions télé. JF t Véro vont pouvoir se régaler bientôt de la belle Normandie, notre voisine. Que de belles choses à voir en cette jolie contrée, où nous avons vécu trois mois, au début de notre carrière, à Verneuil-sur-Avre. La pluie est enfin venue arroser le jardin. L’humidité ambiante me permet de nettoyer plus facilement les huisseries de la véranda, perchée sur un escabeau ; ce qui fait peur à Michel.

Le 16

J’ai presque terminé le nettoyage de la véranda, sans chute. Mais j’ai été prudente laissant les montants de la toiture pour un autre exercice : celui de monter sur la table après protection de cette dernière. J’ai copieusement ratiboisé le jasmin qui envahissait la moitié de la jardinière : j’ai rempli 3 grands sacs de feuillage et branches, que j’irai porter à la déchèterie, faute de place dans les composteurs. J’ai également terminé deux jolis romans « coup de cœur » de la médiathèque : « La femme au carnet rouge » d’Antoine Laurain chez Flammarion et « La relieuse du gué » d’Anne Delaflotte Mehdevi chez Gaïa.

Le 17

Le rosier « Madame Maillant », couvert de fleurs, est magnifique. Hélas une bonne plue matinale risque d’en abimer la floraison ! Merci à Marie-France de l’avoir taillé. Je pense qu’à l’avenir, je lui confirai cette tâche.  Pierre-Jean me dit aussi qu’il ne faut pas hésiter à jouer du sécateur. Après une heure de jardinage ce matin, j’étais en nage malgré une température tout à fait raisonnable ! Hier je suis allée à la médiathèque pour refaire le plein de lecture : j’ai donc appris qu’elle va être fermée pendant 1 mois  ½ pour travaux. L’emprunt pour ce temps sera illimité…Il faudra y allez en voiture pour faire un stock avant la fermeture début juin. Il nous restera la bibliothèque de rue…

Le 18

Les mésanges ont bon appétit : elles ingurgitent une boule tous les deux jours. J’ai dû chasser par ailleurs des choucas qui s’invitaient au « restaurant ». Les dernières pluies ont fait grand bien à la terre. Les bénévoles du presbytère se raréfient mais sont de plus en plus solidaires : Marie-Rose, l’une des sacristines, entres autres casquettes, car elle fait quasiment un service plein temps à la paroisse, m’a proposé d’aller chercher des arômes, chez une de ses connaissances,  qu’elle déposera directement à l’église, pour le prochain fleurissement. Que le Seigneur la bénisse.

Le 19

Heureusement que je peux me servir dans le jardin de mamie Grignou… Ses seringas vont éclairer la première eucharistie ; mais Le lilas blanc n’a pas résisté à la pluie, qui est tombée avec abondance. La réserve est pleine. Les arômes sont déjà en eau à l’église et Isabelle sera là pour m’aider. Que demander de plus !...Voici une histoire vraie : un voisin de Joëlle a surpris son fils en train de piétiner la pipe de son grand-père. Il intervient en lui demandant ce qui lui prend : « Ben, tu as dit que quand pépé casserait sa pipe, on aurait une voiture neuve !!... » Comme on dit ici : « La honte avec nous ! ». Tre-Arzh de Plouarzel était en sortie à la vallée des saints pour découvrir saint Arzhel ( ou Armel) patron de leur paroisse, taillée dans un bloc de granit de l’aber Ildut, la chapelle st Gildas, la motte féodale…Ce fût l’occasion de découvrir des saints « non reconnus par Rome, mais canonisés par les bretons »… par la « vox populi » qui égale « Vox Dei »

Le 20

Les seringas n’ont pas tenu ! Heureusement que j’avais fait l’essai hier… Avec Isabelle, ce matin, nous avons rectifié l’ensemble, avant la répétition des futurs communiants. Nous avons été félicitées par une dame d’une autre paroisse, qui s’est également informé sur l’achat des fleurs. Je lui ai expliqué que nous n’en achetions jamais et le pourquoi : il y en a dans les jardins et cela crée de la convivialité. Peu de choristes à la répétition ce matin, ce qui a un peu énervé Mark. Prochaine intervention : le pardon de la chapelle St Jean, puis la St pierre à Guipavas début juillet. En attendant de connaitre la liturgie, nous avons commencé à travailler un « Agnus Dei » écrit par Mark, très beau mais difficile comme d’habitude.

31x0i643xeo088w4goow0oo0s-source-11798753

Posté par courzac à 03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Un peu de tout à Tikehau

 20170613_162320_resized_1 Je vous avais quittés hier pour me rendre à une séance de massage...dans un petite fare, 30 minutes de détente dans des effluves de monoï. Pour JF c'était une première...mais il aurait préféré être massé par une jolie vahine !

20170613_155554_resized_1 Que du bonheur !

IMG_7281 Là aussi...IMG_7760euhhh...et là encore !IMG_7735 Chaises longues et sable rose de Tikehau.

IMG_7286 Soleil dans une palme de cocotier.20170612_195930_resized_1 Partie de billard avant le dîner.

20170612_074747_resized_2 Repas pris à l'hôtel. Il n'y a rien d'autre sur le motu. On aurait pu prendre la navette pour aller manger sur le motu principal mais, outre le fait que ce n'est guère pratique, il n' y avait pas de snack ouvert en ce moment. Le seul qui fonctionne a été réquisitionné par une équipe de tournage allemande qui enregistre des épisodes de télé-réalité au nom évocateur de "Adam et Eve" ! Complètement nus, hommes et femmes sont censés trouver le vrai, le pur amour ! Article paru sur Tahiti infos, à lire ici. Lisez les commentaires des Polynésiens et leur opinion sur ce genre de séries, ça vaut le coup !IMG_7799 Wifi àl'hôtel mais pas dans les chambres. 

20170611_202806_resized_4 Nous profitions du temps des repas pour regarder nos messages et nous tenir au courant de l'actualité.

IMG_7810 Le départ approche...tous les partants du jour quittent le motu et rejoigne l'aéroport, collier de coquillages au cou, comme le veut la tradition.

IMG_7821 Nous assistons à l'arrivée de notre avion.

IMG_7826 Adieu Tikehau...vous distinguez sur la photo les différents petits motu, séparés par des hoa (passage entre la mer et le lagon). Sur le motu principal, à gauche, vous apercevez aussi la piste de l'aéroport.

IMG_7829 45 minutes plus tard nous nous posons à Tahiti...la tête pleine de tant de belles images !

C'est la fin de ce long reportage. Dernier voyage en Polynésie...nous en aurons bien profité !

Posté par courzac à 02:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Sortie à vélo

IMG_7649 Retirés sur notre petit motu, nous avons eu envie de découvrir le motu principal de Tikehau. L'hôtel nous a passé des vélos, nous avons pris la navette de l'hôtel à 8h15 et avons passé la journée à visiter. IMG_7619Comme toujours, une route qui fait le tour du motu, en blocs de bétons juxtaposés. Aucune montée (nous sommes sur une île basse), ça roule tout seul, c'est parfait ! Il faut juste faire attention aux chiens et aux cocos !

 IMG_7651 4 ou 5 églises sur ce motu de 8km de circonférence:mormone, sanito, adventiste...l'église catholique (sur la photo) est dédiée à St Nicodème.

IMG_7580 Pas moins de 8 pensions sur le motu, c'est dire combien Tikehau est touristique. Ici, une déco à l'entrée de la propriété réalisée avec un filet à huîtres.

IMG_7584 Sur une plage, un coquillage vivant avec son opercule.

IMG_7616 les racines aériennes du pandanus. Ce sont ses feuilles que les Polynésiens tresseent habilement.

IMG_7589 Nous rencontrons un monsieur dans sa plantation de cocotiers. Nous entamons la discussion et il va nous chercher 3 cocos fraîches dans l'arbre qu'il prépare pour que nous buvions leur eau ensemble. Sympa !

IMG_7590 1 coco/personne...c'est trop pour moi et je jetterai discrètement le surplus dans le sable...

IMG_7591 Parce que le Polynésien est toujours généreux, il nous ouvre aussi une coco germée. L'intérieur, comme de la mousse (ou une éponge !) est délicieux mais je n'ai vraiment plus faim avec toute cette eau de coco déjà dans le ventre ! Il faut se forcer pour ne pas lui faire de la peine.

IMG_7569

Le motu possède de grades plages à chaque bout. Voici la première.

IMG_7577 Des langues de sable et de petits motu.

IMG_7592 Nous reprenons nos vélos et passons devant la piste de l'aéroport. Quand un avion est de passage, le camion de pompier bloque l'accès. De chaque côté de la piste...de l'eau !

IMG_7620 A l'autre bout du motu, nous passons devant de jolies pensions aux plages paradisiaques.

IMG_7631 JF fait sa sieste...

 IMG_7647 pendant que je suis en photo une sorte de héron ébène.

La navette de 15h30 nous ramène à l'hôtel où nous attend une séance de massage offerte avec le billet d'avion ! 

Posté par courzac à 02:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Autour du soleil

IMG_7240Quand on est sur un atoll, on a l'horizon à 360 °. Les activités du soleil y sont donc particulièrement visibles et intéressantes !

IMG_7241 Deavnt notre fare, nous avons pu assister à de merveilleux spectacles.

IMG_7244 Coucher de soleil du 1 er soir en photos, entre 17h30 et 18h. 

IMG_7245

IMG_7246

IMG_7260 Bien installés, nous savourons toutes ces lumières...

IMG_7267 La nuit est tombée...les lumières s'allument.

IMG_7667 2ème soir.

20170613_172857_resized_1 Nous ne sommes pas seuls...Hinano, déesse tahitienne nous accompagne. 

20170613_172525_resized_1 Un jeune couple de japonais nous propose de nous prendre en photo.IMG_7670

IMG_7671

IMG_7672

IMG_7673

IMG_7684

20170613_175704_resized_1

20170612_174650_resized_2 Reflet des arbres dans la piscine.

 IMG_7697 Dernier matin. JF décide que nous irons assister au lever du soleil. A 5h30 nous sommes debouts et attendons sur le platier que le ciel se colore.

IMG_7700 Premières lueurs...

IMG_7705 Le ciel s'embrase.

 

IMG_7724

IMG_7706

IMG_7709

 

IMG_7718

IMG_7719

 

IMG_7725

IMG_7733

IMG_7728 Soir ou matin...quelle  féérie !

Posté par courzac à 03:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Le motu des oiseaux

IMG_7348Nous voici sur le motu des oiseaux et la visite sera passionnante, grâce à Manui, notre guide.IMG_7321 Nous pénétrons dans la forêt.

 

IMG_7370 Dans le ciel tournoient toutes sortes d'oiseaux et je suis assez satisfaite des photos que je prendrai avec mon appareil photo.

IMG_7310 Le noddi brun.

IMG_7315

IMG_7316 Le noddi dans son nid. 

IMG_7329

IMG_7330 Le fou aux pieds rouges (qu'on ne voit pas...)

IMG_7331

IMG_7357

IMG_7322 La sterne blanche.

IMG_7324L'Esprit Saint ?

IMG_7325

IMG_7387

IMG_7343 Couple de sternes...

IMG_7365 amoureux !

IMG_7346 Sterne en train de couver.

IMG_7408 La sterne ne construit pas de nid.

IMG_7351 Elle pond et couve directement sur une branche ! Celle-ci va nous laisser voir son oeuf.

IMG_7353 Il est posé en équilibre au creux d'un arbre.

IMG_7358 La naissance est pour bientôt...le bec de l'oisillon a déjà percé la coquille !

IMG_7412 Un peu plus loin, le bébé sterne attend sa maman.

IMG_7390 Quittons les oiseaux pour retourner sur le platier où de surprenantes patates de corail semblent flotter.

IMG_7402 La même chose encore "bébé".

IMG_7417 Un bénitier en train de se fossiliser.

IMG_7418 Un crabe mort semble vouloir encore défendre son trou.

IMG_7398Miracle de la nature: un arbre parvient à pousser sur le platier et nous offre son tronc tortueux!

 

Posté par courzac à 02:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Sortie bateau

IMG_7291 Le lendemain de notre arrivée à Tikehau, nous participions à une sortie bateau.

IMG_7443 Nous étions 8 et avions pour programme: spot de raies manta (qui ne se monteront pas, hélas...), île aux oiseaux (ce sera pour un prochain article) et motu pique nique.IMG_7518 Manui, notre guide,et sa femme Amelia qui préparera le repas pendant que nous visiterons le motu des oiseaux.

IMG_7428 En fin de matinée, nous arrivons au motu où notre guide polynésien possède un bout de terre et un fare.

IMG_7445 Les couleurs sont extraordinaires...

IMG_7435 Vous apercevez le motu et le fare.IMG_7447 Repas typique: poisson cru, poisson grillé, poulet grillé et riz. Même pas de fruits car, comme je vous le disais précédemment, les fruits sont plutôt rares (et donc trop chers) ici.

IMG_7449Dès le repas avalé, Robinson Crusoë part en exploration...
IMG_7501
 Il tombe sur une vahine !IMG_7505 - copie Quel couple romantique !

IMG_7480 Puis Robinson enfile masque et tuba pour explorer les fonds sous-marins.IMG_7509 Il y rencontre des requins Pointe noire...

IMG_7458 Pendant ce temps-là, sa vahine prend des photos.

IMG_7488

IMG_7472

IMG_7448 Vers 15h nous reprenons le bateau et repassons au spot de raies Manta (l'ancienne ferme perlière) en espérant qu'elles seront moins farouches...

IMG_7527 Hélas, nous ne les verrons pas. A la place, Robinson Crusoë plonge et part à leur recherche...sans succès !

Très bonne journée malgré tout !

 

Posté par courzac à 02:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Tikehau, archipel des Tuamotu

13486183835_aac4eec981_k (photo internet)

Un peu de géographie ! Tikehau est un atoll apartenant à l'archipel des Tuamotu et situé à 340 km au nord de Tahiti. C'est donc un des plus proches atolls. Son lagon mesure 29 km de long et 19 km dans sa plus grande largeur. Le lagon est très grand: 461 km2.

tikehau_ali_2009181 (photo internet)

20 km2 de terres émergées. Une seule passe pour accéder au lagon. Sur la photo vous voyez le motu principal avec LA ville de Tikehau. Vous voyez aussi la piste de l'aéroport. Tout ce qui est bleu clair est à peine recouvert d'eau. C'est le platier (massif de corail) ou du sable.

20170612_071430_resized_1 Une des caractéristiques de Tikehau est son sable rose. Il est souvent entrecoupé de minuscules bouts de corail blanc.

IMG_7574 Les motu sont parfois de petites îles rondes ou se traînent en longs bancs de sable.

IMG_7816 On aperçoit parfois un fare perdu sur un motu. Pension ou cabane.

 

IMG_7287 Le lagon est si vaste et les motu si bas qu'on ne peut le cerner dans sa totalité. 

IMG_7286 La végétation n'est pas très diversifiée à cause des tempêtes et des cyclones. La mer recouvre alors  parfois la terre et le sel fait périr les plantes. Peu de fruits et de légumes. Tout arrive par bateau ou éventuellement par avion mais c'est très cher. On trouve essentiellement des cocos.

Un grand abri anti-cyclonique et anti-tsunami a été édifié sur le motu principal, à côté de l'école.

IMG_7652 Nous passons une journée sur le motu principal dont nous faisons le tour (8km) avec les vélos prêtés par l'hôtel. Nous avons la chance d'assister à l'arrivée du cargo Dory qui vient, 1 fois/semaine livrer son fret. Tous ceux qui ont passé des commandes sont là. 

IMG_7653 Nous assistons au déchargement. Il y a des containers frigorifiés avec le frais, le congelé. Il y a aussi toutes sortes d'affaires: des meubles, du matériel, une pirogue, une voiture...Tikehau est très bien desservie car touristique. 1 avion tous les jours et un cargo chaque semaine. C'est assez exceptionnel.

IMG_7659 Chaque semaine, le cargo repart avec les sacs de coprah qui sont destinés à l'huilerie de Tahiti.

IMG_7526 Autrefois, Tikehau possédait plusieurs fermes perlières dont celle-ci, abandonnée sur un minuscule motu isolé. Plus aucune ferme maintenant...la crise mais aussi les poissons, très nombreux qui mangeaient les naissains. IMG_7556Des poissons, il y en a ! Ceux-ci ont été pris en photo dans le lagon de l'hôtel. Quand on nage, des bancs de poissons plus ou moins multicolores nous frôlent...

IMG_7469 Beaucoup de requins Pointe noire aussi. Il y en a partout et on les croise régulièrement en nageant. Je n'arrive pas à m'y habituer !

IMG_7511 Ici, notre guide jette les restes du repas à ses pieds et la bande de requins se bat pour avoir un morceau !

IMG_7687 Je suis assez contente de cette photo prise le soir, du haut d'un ponton de l'hôtel. La lumière des reverbères attire poissons et requins et le spectacle est magique. Si on leur jette un peu de pain, c'est encore mieux !

 

Posté par courzac à 03:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]