Carpe Diem

UDV à Tahiti

L'Université de la Vie à Papeete ! Cela fait plusieurs années qu'elle existe en France et voilà que, maintenant plusieurs pays accueillent cette belle initiative: Italie, Suisse, Belgique, Luxembourg, Royaume Uni, Espagne, Maroc, Liban, USA, Guadeloupe...et Tahiti !

Ce sont Gene et sa belle-soeur Isabelle qui m'ont incitée à m'associer à cette formation et à la proposer chez moi. Merci particulièrement à Isabelle pour ses conseils patients et son aide logistique !

L'UDV est organisée par Alliance VITA , une formidable association s'occupant de réfléchir et d'informer sur les questions de bioétique.IMG_3883 En France, l'UDV est proposée sous la forme d'une visio conférence mais, à cause du décalage horaire et d'une mauvaise connexion, nous sommes contraints, à Tahiti, de visionner la formation en différé. 4 lundis de formation sur des sujets tels que l'embryon, la famille, la fin de vie, les lois...Les intervenants sont variés et de grande qualité, l'organisation excellente. Quelle chance de bénéficier d'un tel cadeau !

(Je ne suis pas la seule de la famille à participer cette année car Tim est inscrit à Bordeaux !)

IMG_3881 Nous sommes 9 (10 à la prochaine rencontre) à avoir choisi de vivre cette belle expérience, de 26 à 66 ans. En partant de la gauche, Dominique, Evelyne, Marie-Alix, Bénédicte, Axelle, Géraldine, Apolline et Marie-Hélène.

Dans plus de 100 villes de France les 5000 invités se sont retrouvées au même moment pour écouter la même formation...Super, non ?

Je compte sur vous pour participer à l'UDV l'an prochain là où vous vivez. Si ça existe à Tahiti, ça existe aussi sûrement près de chez vous !

Vivement lundi prochain pour la prochaine conférence !

Posté par courzac à 03:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Un site pour les grands-mères

Certains connaissent-ils déjà ce site dédié à toutes les grands-mères ? C'est une grand-mère qui se fait appeler Granny (non, non, ce n'est pas moi !) qui fait part de ses réflexions, de son expérience. C'est souvent très intéressant.

En cliquant sur le titre vous pourrez y accéder.

Cette semaine l'article m'est particulièrement adressé, vous allez pouvoir le constater !

 

Grand-Mercredi, le seul site dédié aux Grand-Mères
 
+ Je pense à vous +
Je pense à vous

 Promis, c’est vrai : parfois, quand je vous écris, je pense à toutes les Grand-Mères qui ne le sont pas assez. Et qui aimeraient l’être davantage.


Vous, les Bonne-Maman, Nanny et autres Nonna qui regrettez tant d’être à des kilomètres de vos petits-enfants, sans pouvoir cocher en rouge tous les mercredis de votre agenda. Je vous imagine compter les jours jusqu’aux vacances, faire le plein de leurs biscuits préférés au supermarché et espérer un appel, même express, entre la piscine et le goûter.

Pendant ce temps, moi, je râle (contre la prof de danse qui libère en retard, contre les parents qui m’en demandent trop, les histoires cent fois lues et le square surpeuplé).
Comme je dois vous exaspérer, Granny pourrie-gâtée que je suis ! J’ai honte et pourtant je le sais : vous vous damneriez pour un spectacle maison à la mise en scène décousue, un tas de miettes sur votre tapis après le déjeuner et un gâteau au yaourt décoré de travers.

Promis, c’est vrai : si j’avais une baguette magique, je vous ferais apparaître vos petits-enfants, là tout de suite, dans votre salon.
Je n’ai pas ça en rayon, juste une certitude en stock : même loin d’eux, vous êtes une Grand-Mère fabuleuse.
 
 

 

Posté par courzac à 03:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Un peu de tout ce WE

IMG_9861 Vendredi, JF et Christian ont reçu un gros chèque dans les locaux de l'ordre de Malte, chèque remis par la chorale de Papeete qui avait donné deux concerts avant Noël pour les personnes démunies. L'argent récolté lors de ces 2 soirées a été partagé équitablement entre l'Ordre de Malte et la Croix Rouge.

20170116_145727_resizedSamedi matin, JF et moi sommes allés faire un tour au vide-grenier organisé tous les 15 jours par la paroisse de la Trinité. Je cherchais des revues pour apporter à la maison de retraite de Taravao...rien, cette fois-ci, hélas, il faut dire que le mauvais temps a fait fuir plus d'un exposant...

Pas de revue mais un sac de la marque Lubber (made in USA), très amusant !

20170116_145817_resized Il est en plastique et imite les bottes en caoutchouc.  Parfait pour y glisser ses affaires de plage !

IMG_3852Nous nous sommes ensuite rendus au CMIT (Centre Mixte Inter Armées) où se tenait une exposition de tableaux réalisés par 2 peintres de la Marine actuellement sur le Fenua. Des gouaches et des aquarelles que j'ai beaucoup aimées...mais pas osé prendre en photo ! 

IMG_3856 C'était l'heure du café que nous avons bu face du lagon, plutôt gris ce matin là.

IMG_3861 Envie d'un peu de fraîcheur ? JF m'emmène ensuite en moto jusqu'au Belvédère. C'est la route qu'empruntent bon nombre de personnes souhaitant marcher, courir ou faire du vélo en grimpette... C'est très vert et très parfumé car la route est bordée d'eucalyptus...un régal ! En plus il fait bon, ce qui ne gâche rien !

IMG_3866 Arrêt pour admirer la vue sur Papeete, la vallée de la Fataua et le lagon. Au loin, Moorea.

Photo0334 Nous voici, JF et moi sur la moto, dimanche en sortant de la messe ! C'est une amie qui nous a pris en photo...

 

Posté par courzac à 03:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

P'tits billets de décembre-fin

  images

Le 21

Voici l’hiver…qui débute sous la pluie. « Danse avec les souris » en a fait les frais ce matin durant son petit tour matinal : Il est rentré, trempé comme une soupe ! Heureusement, il accepte de se laisser bouchonner, sinon impossible de le toucher quand il s’est blessé à la joue, comme hier au soir, lors de sa balade vespérale. Les armoires bretonnes ont une planche sculptée sous les portes, ce qui les fait ressembler un peu à un lit clos. C’est là que va se cacher notre raminagrobis durant la journée pour ses siestes ou lorsqu’arrive Filou, le chien de Sébastien, dont il a peur. Je pourrais bien sûr fermer l’armoire à clé, mais Minet gratterait la porte pour y entrer, ce que je ne désire pas.

Le 22

L’étiopathe a trouvé grâce aux yeux de Michel, il a accepté un second RV : c’est un presque miracle ! La poste n’est plus ce qu’elle était : les postiers ne se fatiguent guère à attendre…ils déposent un billet dans la boite et à nous d’aller à la poste retirer les recommandés. Pourtant nous sommes toujours là, soit l’un soit l’autre, mais le temps de descendre….Le postier est parti. Enfin, bénissons-le, car il nous fait faire du sport, ce que nous ne faisons plus guère, si tant est que nous en ayons jamais fait, en tout cas moi : j’ai horreur de cela, sauf la marche. Eh oui…, je ne suis pas dans l’air du temps ; mais il faut de tout pour faire un monde.

15894539_389113301423419_4506911509342772557_n Le 23

Coup de fil de JP : Mado nous a quittés ce matin, la veille du décès  de Maryvonne il y a 11 ans. Nous nous réunissons mardi encore une fois tous ensemble. Je suis frappée par le fait que toutes les deux naissent au ciel quand le  « fils de l’homme » nait à la terre, comme une sorte d’échange. D’ailleurs, c’est pour cela que Jésus est venu parmi nous. Je suis donc moins triste.

Le 24

Noël au balcon: les enfants arrivent pour cette fête de famille.

Le 25

Je chante pour l’anniversaire de Jésus : enfin pour la date officiellement retenue par l’Eglise pour sa venue parmi nous.

Le 26

Michel ne se sent pas bien, Mary non plus…Seront-ils en état de partir pour Kerzo  demain?...

IMG-20161227-WA0011  (merci à Rémi qui me représente ce jour là pour ses photos)

Le 27

Nous partons à 12h30 pour le Morbihan, laissant derrière nous les deux malades et les filles de Sébastien, qui prend le volant de la voiture de sa maman, laquelle se laisse conduire. Belle cérémonie pour Madeleine dans la petite église de Locquenin,  déjà pleine, avec la seule famille venue autour de Jean-Pierre. Un froid aigu, dû au vent d’est, nous accueille au cimetière, où, après une dernière intervention de Jacques (son frère prêtre), le cercueil de Madeleine sera recouvert de fleurs de son jardin, que chacun jette en passant pour lui dire encore une fois son affection. Après un café au restaurant de la sapinière, nous reprenons la route de nos demeures respectives, pour les plus près. Les autres ont dû trouver le gîte à Kerzo.IMG-20161227-WA0014Le 28

Michel va mieux, mais récupère devant la télé. Au réveil ce matin, m’est revenue une réflexion  de Pascale, qui rejoint l’enseignement de St François : celui du regard. Lorsque l’un de nous s’en va, on ne se souvient plus que des bons moments ; Personne n’étant vraiment parfait ici-bas, car chacun porte des blessures intérieures qui conditionnent nos comportements ; ce qui aurait pu éventuellement agacer notre épiderme, nos sensibilités, n’existe plus. Nous voyons alors les autres, tels que Dieu les voit : beaux et bons. Madeleine n’ignorait pas les choses, mais son regard les traversait pour aller à l’essentiel, d’où sa bienveillance, ses choix caritatifs. J’ai aimé que quelqu’un, (Jean-Marie, je crois), dise qu’elle n’aimait pas jeter mais plutôt bricoler, réparer, signe de son respect pour notre terre, toute la création. Vraiment, Madeleine, est une « grande Dame ». Ce terme désuet la ferait rire, mais je le maintiens.

Le 29

Je ne remercierai jamais assez le Seigneur pour cette grâce d’être née dans une famille unie et d’avoir, par Michel,  épousé une belle-famille unie. C’est à notre époque un vrai privilège, qui nous donne le goût de la paix. Nous ne vivons pas dans un monde angélique, mais je ressens ces deux familles comme deux ailes, celle de la colombe de la paix qui me porte. Vivre dans un havre de paix, c’est pour moi, vivre dans l’Esprit-Saint. Oui, bien sûr, il y a bien quelques ajustages à faire de temps en temps, mais l’affection permet d’arrondir les angles. Lorsque je pense au « trio Hacques » et aux « trois pièces rapportées », comme disant Jean, je suis remplie de bonheur ; car je nous pensais toujours comme des valeurs ajoutées. Je suis la benjamine et ils sont tous mes grands frères et sœurs. Ceux qui sont partis me manquent, sans vraiment être absents puisqu’ils restent dans ma mémoire et surtout mon cœur. Un jour nous nous retrouverons.

Le 30

Dans le « trio belle-famille », notre petite famille est un peu particulière. C’est normal : chaque famille a son charisme propre. C’est ce qui fait la richesse de nos aventures humaines. Personnellement, nous avons prouvé, à notre manière, la sottise du racisme. Si Michel a endossé facilement le « manteau de St Joseph », Le mien était plus délicat à revêtir. Même si j’ai porté son nom durant ma jeunesse, je ne suis pas comme la vierge Marie, et je n’ai pas mis d’enfants au monde. Ce qui change tout, car le lien biologique de la mère et l’enfant est unique. Je ne suis pas comme mes sœurs, mes belles-sœurs et mes nièces. C’est sans doute pour cela, que j’ai revêtue la bure franciscaine, accordant la couleur de mon vêtement à celui du St Joseph de la crèche. Nous sommes une famille recomposée, une fraternité en quelque sorte.

Le 31

Cette nuit nous passerons dans une nouvelle année... Je nous la souhaite à tous : douce, sereine et joyeuse ; pleine d’initiatives heureuses. Simple comme un matin clair. Bref, une année qui nous dit Dieu. Comme le souhaitait ce matin dans son éditorial Monsieur Hutin-Degrés, je désire que nous retrouvions tous ensemble un surcroit d’âme, comme le dit sa citation de François Cheng : « l’esprit raisonne, l’âme résonne ; l’esprit se meut, l’âme s’émeut ; l’esprit communique, l’âme communie… » « L’âme est capable d’ouverture et de dépassement en élevant l’être qu’elle habite jusqu’au règne du Divin…Elle possède cette intuition qui lui dicte ce qui est bon dans le sens de la vie. Elle n’a de cesse de nous animer par son vouloir vivre et son désir d’être… ». Que dire de plus ?...

 

paysage-de-l-aube-12

Posté par courzac à 01:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Mon parapluie "so romantic" !

IMG_3200 Vous vous souvenez, j'avais eu un coup de coeur pour ces parapluies proposés lors de la vente caritative des Marraines en décembre...mais ils coûtaient 125 € très cher !

IMG_3842 ça m'a donné envie de me lancer...Voici le mien !

IMG_3843 Dans un magasin chinois (c'est un pléonasme, toutes les boutiques sont tenues par des chinois...) j'ai acheté le parapluie (bleu marine) et 2 branches avec des roses que j'ai séparées en petits bouquets. On trouve énormément de fleurs en plastiques ou tissu ici. Elles sont mises sur les tombes mais servent aussi pour les couronnes de fleurs durables.IMG_3846 J'ai cousu mes petits bouquets. Le résultat est beau, que le parapluie soit ouvert ou fermé !

IMG_3845 ça tombe bien, c'est la saison des pluies !

IMG_3848 Il faudrait que j'essaie avec des fleurs d'hibiscus à la place des roses...

Posté par courzac à 03:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


C'est sa fête !

file-576c3788354ee

BONNE FÊTE, REMI !!!

Posté par courzac à 01:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Une p'tite pensée pour vous...

    Chez vous le jour se lève tandis qu'à Tahiti la nuit est tombée depuis longtemps...     

                                                                                        3156cfa8e24ff89ef7e93b011de71b73

                             

Chez vous il neige et ici il pleut des trombes d'eau...

b5252d38f874ac321ed4bd8a13d79eb0 

Je vous souhaite une très bonne journée !

a87656b52f41c9d2a293e156016fdcdd 

Je vous souhaite aussi plein de belles rencontres !

d5a0315ef2f95e975892e5da3544ab0a

Posté par courzac à 06:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Cousinades

IMG-20170108-WA0003 Le WE dernier, les cousins parisiens se sont retrouvés chez Mathilde et Clément pour fêter les Rois et la famille !

Cousins "à la mode de Bretagne", Caroline et Hugues (bébé et mariage prévu cet été).

Alexis, Clément et Mathilde (mariage prévu cet été), Rémi, Blandine (+ Alexis, bébé prévu ces jours-ci). 

IMG-20170107-WA0007 Bien plus au sud de Paris, cousinade aussi le WE dernier à Bazièges chez Xavier et Charlotte ! Visite de Juliette, Anaïs et Ludovic.

IMG-20170109-WA0001 Le lendemain, visite de Bénédicte et de Gaël qui vont maintenant eux aussi s'installer à Toulouse ! 

 

Posté par courzac à 02:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

P'tits billets de décembre-suite

 falaise-N2000-lande-ajonc-AP-6-1024x768

Le 11

La Bretagne a choisi l’ajonc comme fleur emblème. En faisant le tour de l’église pour fermer les portes lors de ma garde du presbytère, j’ai repéré une armoire ancienne vide dans un coin : nous y rangerons désormais les pots de la décoration florale, qui s’entassent actuellement sur une étagère trop petite, au risque de se casser.

 

Le 12

Visite de Joëlle qui nous donne un coup de main pour le ménage : Elle ne peut pas rester tranquille. C’est le genre d’activité que je partage volontiers…surtout après une séance de broderie à l’école ! Quoique cette fois-ci, j’ai été agréablement surprise par l’ardeur des enfants au travail ; il est vrai que c’était la dernière séance…en principe, car l’une des classes avait une autre activité exceptionnelle. L’heure sera rattrapée en début d’année prochaine. La vie moderne est pleine d’aléas auxquels il faut s’adapter.

Le 13

 Hier, comme nous disposions, faute d’une classe pour broder, d’un certain temps, il a été décidé d’aller à « Ty an aod » au port de Lauberlach préparer les  kits « broderie maison » commandés par les enfants. Hélas, comme personne ne revenait ensuite vers le bourg pour rentrer chez soi, j’ai terminé plus tôt car j’étais venue à pied. Le co-voiturage cause parfois problème  dans les communes rurales.

pleine-lune

Le 14

La pleine lune, cette nuit, éclairait presque comme en plein jour : magnifique ! En prenant connaissance des nouvelles dès potron-minet, je suis toujours émerveillée par la solidarité des gens : une famille de cinq enfants a vu sa maison brûler en une nuit. Très rapidement les parents d’élèves de l’école des enfants ont mis en place une collecte pour que Noël soit malgré tout fêté. Puis ils ont appris qu’une seconde famille habitait les lieux : ils l’ont également pris en charge pour Noël.  La solidarité fait vraiment partie de l’ADN de notre pays. Alléluia ! 

Le 15

Je me suis régalée des nouvelles ce matin. J’en choisis deux. Pour suivre l’invitation du pape François, la paroisse de saint-Philibert dans le Morbihan, (mais elle n’est pas la seule) a fait une association d’environ 100 personnes: « le samaritain de Saint Philibert ».  Plusieurs familles autour du père Jean-Pierre vont œuvrer pour restaurer, avec des dons de toutes sortes, l’habitation offerte par un généreux donateur, afin de loger une famille de chrétiens irakiens de huit personnes : un couple et 4 enfants, la grand-mère et la sœur paternelle. Ils vivent actuellement à Irbil et devraient arriver entre  Noël et le nouvel an : Sauf que la famille est toujours bloquée en Irak, faute du feu vert du Consulat de France !…En attendant la bénédiction de la maison a eu lieu mardi soir. Merveilleux, si la famille arrive…

 Puis des têtes bien pensantes en communication du PS ont sorti une affiche (assez jolie sur le plan esthétique au demeurant) pour les primaires : une alignée de jeunes souriants, coiffés de bonnets rouges ??! La pertinence de cette image ne manque pas d’étonner en Bretagne. Si la symbolique de la révolte  du papier timbré, dite des bonnets rouges, menée par Sébastien Ar Balp en 1675, malmené et tué par les sbires de Louis XIV, appartient à tous, la signification politique peut laisser pantois…d’autant que les grands socialistes bretons ont nié l’élan qui traversait la société bretonne à l’époque…D’où la conclusion de l’article de Christian Gouerou : « En langage populaire, on dirait qu’une vache n’y retrouverait pas son veau !».les-socialistes-se-coiffent-d-un-bonnet-rouge

Le 16

Les trottoirs étant toujours garnis de feuilles, j’en ai fait provision pour faire le paillage du rectangle des framboisiers. J’ai enfin terminé toutes mes visites médicales annuelles : tout va bien. Je lis en ce moment un petit traité sur St Ambroise qui déborde sur St Augustin : c’est toujours bien de revoir ses classiques. L’assistance, qui était peu nombreuse hier soir pour la célébration pénitentielle, était constituée du noyau dur de la paroisse. Bien sûr certains absents, peu nombreux, vont à Brest pour le sacrement individuel ou voient leur accompagnateur spirituel. Un dernier recours : L’abbaye de Landevennec. Encore faut-il avoir une voiture ; ce qui devient de plus en plus compliqué pour certains. Faute de prêtres disponibles, la pratique des sacrements va changer.

Le 17

C’est par un temps de début d’automne que je me suis rendue à la répétition du chœur: certains chants laissent encore à désirer, d’autant que le nombre de choristes s’amenuise. Beaucoup partent en famille pour Noël à l’extérieur !...le bénévolat ecclésial devient problématique malgré l’appel au « peuple de Dieu ». Pour les fleurs, c’est même la Bérézina : Les trois équipes se résument à 4 personnes, plus deux ou trois occasionnelles. J’ai toujours aimé la nature et les animaux, car ils font partie de la création ; aussi c’est toujours pour moi un plaisir de m’en occuper.

Putin_with_flag_of_Russia

Le 18

Nous avons regardé cette semaine l’émission télé sur Poutine. La diplomatie française semble méconnaitre la culture russe et le caractère de son président : l’humiliation est la pire des choses à leur infliger, ce que notre gouvernement a fait par deux fois. C’est à mon sens une erreur en ce qui concerne la commémoration de la victoire sur le nazisme à Moscou où aucun chef d’état européen, ni américain, n’a daigné assister. Poutine n’est pas près d’oublier ce camouflet, d’autant que lui-même avait  fait le déplacement lors des fêtes en Normandie. Par ailleurs les représailles économiques sont apparemment pour lui aussi efficaces que l’eau sur des plumes de canard.  C’est ainsi que dorénavant la Russie fabrique du fromage, genre comté, par exemple. La base de la diplomatie, si elle doit être ferme, est de ne jamais humilier son ennemi si l’on veut se le concilier ( dixit St François). Le terme employé par un intervenant pour définir le gouvernement  de la Russie, dans une récente émission, me semble assez juste : c’est une « démocrature »

Le 19

Visite hier des enfants de Bénodet, au complet, avant les fêtes de Noël pour le goûter. Les cadeaux pour les cousins sont donc arrivés. Yann cherche toujours sa voie dans le « manuel ». Notre province est la première, hélas, en matière de drogue de toutes sortes : tabac, alcool, héroïne, cannabis et suicide: une violence-souffrance retournée vers soi-même ; mais les choses empirent  depuis que Dieu a été exilé de notre société. Cependant une étude américaine vient de découvrir une modification des gènes chez des alcooliques : ce qui ouvre un champ d’investigation pour un traitement futur, et me rappelle la nécessité du non-jugement.  L’Esprit-Saint est toujours à l’œuvre : j’ai rencontré un jeune sur qui Il est tombé il y a trois ans, et cela a transformé sa vie : il participe à une cordée franciscaine. Heureusement qu’il y a ces signes de l’action de Dieu ; Deo gratias !

20

Il pleut !...la température est donc douce, mais le ciel est plombé. Michel a accepté d’aller voir une étiopathe...à suivre… Hier soir, nous avons regardé l’émission sur les années  « Carpentier ». Un vrai moment de bonheur au souvenir de cette joyeuse époque, de l’humour bon enfant des vedettes. Beaucoup, hélas, nous ont quittées mais continuent à nous faire rire de bon cœur. Ensuite, on s’endort comme des bébés…

ob_231c00_capture

Posté par courzac à 02:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Paulinette

IMG_3754 En ce 12 janvier nous te souhaitons un très bon anniversaire, ma petite Paulinette !

IMG_3757 (fleur et tapis de pétales de flamboyants photographiés à Moorea)

Posté par courzac à 01:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]