mardi 12 février 2013

Pain frais

Émile VERHAEREN   (1855-1916)   Cuisson du pain Les servantes faisaient le pain pour les dimanches,Avec le meilleur lait, avec le meilleur grain,Le front courbé, le coude en pointe hors des manches,La sueur les mouillant et coulant au pétrin.Leurs mains, leurs doigts, leur corps entier fumait de hâte,Leur gorge remuait dans les corsages pleins. Leurs deux poings monstrueux pataugeaient dans la pâte Et la moulaient en ronds comme la chair des seins. Le bois brûlé se fendillait en braises... [Lire la suite]
Posté par courzac à 05:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 10 octobre 2012

Poésie d'automne

Matin d’octobre C’est l’heure exquise et matinaleQue rougit un soleil soudain.A travers la brume automnaleTombent les feuilles du jardin. Leur chute est lente. On peut les suivreDu regard en reconnaissantLe chêne à sa feuille de cuivre,L’érable à sa feuille de sang. Les dernières, les plus rouillées,Tombent des branches dépouillées ;Mais ce n’est pas l’hiver encore. Une blonde lumière arroseLa nature, et, dans l’air tout rose,On croirait qu’il neige de l’or. François COPPÉE (1842-1908) Le Cahier rouge
Posté par courzac à 05:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 7 juin 2012

Douces roses et exubérantes pivoines ramenées de Lannois

Joyeux anniversaire à Jean-Luc, mon frère, à qui j'adresse ces quelques photos de bouquets ramenés de Lannois. "L'odeur de rose, faible, grâce au vent léger d'été qui passe, se mêle aux parfums qu'elle a mis."Paul Verlaine (1844-1896 "De livre en livre, j’essaie d’aménager ce qu’on appelle un jardin de curé. Vous savez : une explosion silencieuse de roses, de pivoines et de lis, sans oublier les nécessaires herbes folles qui attrapent si joliment l’éphémère lumière du jour." Christian Bobin 
Posté par courzac à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 23 novembre 2011

L'horloge

L'horloge arrêtée Horloge d'où s'élançait l'heure Vibrante en passant dans l'or pur, Comme l'oiseau qui chante ou pleure Dans un arbre où son nid est sûr, Ton haleine égale et sonore Dans le froid cadran ne bat plus : Tout s'éteint-il comme l'aurore Des beaux jours qu'à ton front j'ai lus ? Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859) (Pendule ancienne achetée chez un horloger de St Etienne mais qui, hélas, est bien capricieuse depuis qu'elle est à Lannois...)  
Posté par courzac à 06:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 9 novembre 2010

automne

AUTOMNE Odeur des pluies de mon enfance Derniers soleils de la saison ! A sept ans comme il faisait bon, Après d'ennuyeuses vacances, Se retrouver dans sa maison ! La vieille classe de mon père, Pleine de guêpes écrasées, Sentait l'encre, le bois, la craie Et ces merveilleuses poussières Amassées par tout un été. 0 temps charmant des brumes douces, Des gibiers, des longs vols d'oiseaux, Le vent souffle sous le préau, Mais je tiens entre paume et pouce Une rouge... [Lire la suite]
Posté par courzac à 06:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 9 octobre 2010

Que la terre est belle!

A vous aussi ça rappelle des souvenirs? Ah! Que la terre est belle, Crie une voix là-haut, Ah! que la terre est belle Sous le beau soleil chaud. Elle est encore plus belle, Bougonne l'escargot, Elle est encore plus belle Quand il tombe de l'eau. Vue d'en bas, vue d'en haut, La terre est toujours belle Et vive l'hirondelle, Et vive l'escargot! Pierre Menanteau
Posté par courzac à 06:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

jeudi 23 septembre 2010

poème automnal

J'aime tant l'automne... Poème recopié dans ma jeunesse. Désolée pour la faute (à vous de la trouver!) et parce que c'est écrit un peu petit. Joyeux automne à chacun de vous!
Posté par courzac à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
samedi 5 juin 2010

attention aux courants d'air

Courant d'air Attention au courant d'air !Dit ma grand-mère. Il a poussé la barrière,Il est entré par derrière,Il a soufflé la poussièreDans la soupière ! Attention au courant d'air !Répète ma grand-mère. Il a fait éternuer le chat,Il a enrhumé le bébé,Il a fait tomber le pot de fleurs,Il a tourné la tête à la girouette !Méfiez-vous des courants d'air !Répète ma grand-mère. Marie Tenaille
Posté par courzac à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 3 juin 2010

Les roses de Saadi

Les roses de Saadi J'ai voulu ce matin te rapporter des roses;Mais j'en avais tant pris dans mes ceintures closesQue les nœuds trop serrés n'ont pu les contenir.Les nœuds ont éclaté. Les roses envoléesDans le vent, à la mer s'en sont toutes allées.Elles ont suivi l'eau pour ne plus revenir;La vague cri a paru rouge et comme enflammée.Ce soir, ma robe encore en est tout embaumée...Respires-en sur moi l'odorant souvenir. (Marceline Desbordes-Valmore) C'est un poème( et une poètesse) que j'avais découvert dans mon... [Lire la suite]
Posté par courzac à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 7 mars 2010

poème de Guillevic

PoèmeLa vitre vers le froidTremblait pour la beautéQue le givre ferait pour elleAvant l'aurore.Eugène Guillevic
Posté par courzac à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]